Le disque vinyle était à la fête ce dimanche à Bruxelles

Foire aux disques vinyles ce dimanche à la galerie Ravenstein
Foire aux disques vinyles ce dimanche à la galerie Ravenstein - © facebook.com/brusselsrecordfair

Le disque vinyle fait un retour remarqué depuis quelques années. Ce retour est évidemment relatif au regard du marché du CD et à l'heure d'internet. Mais l'objet vinyle, le son caractéristique qu'il produit et le côté vintage de la chose rassemblent de plus en plus d'amateurs.

C'est en tout cas ce qu'a pu constater notre journaliste ce dimanche à la foire aux disques vinyles de Bruxelles: il y avait pas mal de monde dans les allées de la galerie Ravenstein. 

Philippe Collignon y est venu pour écouler une partie de son important stock. "Avoir tout ça, il faut dix vies pour pouvoir tout écouter. Je viens donc vendre ma collection, dont des raretés. Ça me passionne", explique ce vendeur qui propose un peu de tout: du rock, du jazz, de la musique psychédélique, des classic rock... "c'est en tout cas ce que le public recherche". 

"Il y a beaucoup de jeunes qui reviennent écouter du vinyle", constate Philippe Collignon. "Evidemment, vous vendrez 50 Pink Floyd avant de vendre un disque d'un groupe obscur. Ils veulent Pink Floyd, Led Zeppelin, les Stones, Queen... ce n'est pas vraiment ce que je fais. J'essaie plutôt de me démarquer". 

Au rayon raretés ? "Le disque du premier groupe de Pierre Rapsat, celui du premier groupe d'Arno... Ou le tout premier Pink Floyd original, voilà pour en citer quelques-uns". 

Sébastien Georis

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK