Le coming out LGBTQ + collectif de 185 actrices et acteurs allemands dénonce l’invisibilisation des minorités sexuelles dans le milieu culturel

C’est un geste fort qu’ont posé 185 actrices et acteurs allemands lesbiennes, gays, bisexuel.les, queer, non-binaires et trans : ils ont fait leur coming out de manière collective, dans un manifeste publié vendredi dans la Süddeutsche Zeitung où ils encouragent la société et le monde de la culture à se remettre en question sur l’invisibilisation qui pèse sur les minorités sexuelles.

Intitulé "Wir sind schon da" (que l’on pourrait traduire par "Nous sommes bien là"), le manifeste met en exergue la difficulté, toujours bien présente, de faire son coming out, même dans des pays où la législation protège les minorités sexuelles, à cause des discriminations professionnelles. "Jusqu’à présent, nous n’avons pas pu aborder ouvertement notre vie privée dans notre profession sans craindre des répercussions sur nos vies professionnelles", lancent les signataires de cet appel.

Y figurent des personnalités connues en Allemagne comme Godehard Giese, Mark Waschke, Maren Kroymann, Karin Hanczewski, Ulrich Matthes, Jaecki Schwarz ou encore Mavie Hörbiger.

Cette initiative a pris la forme du hashtag #ActOut, qui a été repris par plusieurs personnalités et organisations culturelles, notamment la Berlinale, festival cinématographique majeur dans l’industrie.

Il est toujours supposé que vous apparteniez à la norme

Certains ont déjà fait leur coming out auprès de leur famille ou amis mais pas en public. "Nous ne sommes pas visibles en public avec notre identité sexuelle. Il est toujours supposé que vous apparteniez à la norme", regrette Godehard Giese, révélé dans la série "Deutschland 83".

Dans son livre paru fin 2020, "Le génie lesbien", la journaliste et militante lesbienne Alice Coffin soulignait le fait que les personnalités, tant des sphères médiatiques que culturelles ou sportives, avaient toujours des difficultés à faire leur coming out public. En France, tout particulièrement, ce phénomène est très présent, poussant l’autrice à parler de "Placardologie française". Son analyse, documentée, montre que les médias français sont d’une frilosité extrême quand il s’agit d’évoquer l’homosexualité d’une personnalité publique.

Préjudiciable pour la carrière

L’actrice Karin Hanczewski, apparue dans des téléfilms comme "Tatort" ou "Alerte Cobra", explique que plusieurs personnes lui ont déconseillé durant sa carrière de révéler son homosexualité, l’avertissant que cela pourrait lui être préjudiciable pour trouver de prochains rôles.

"J’ai toujours eu le souhait utopique que si jamais j’effectuais mon coming out, cela aurait une pertinence politico-sociale. En tant qu’individu seul, il faudrait que je sois follement connue pour que cela change quoi que ce soit", explique-t-elle, estimant qu’un groupe entier en revanche pourrait faire la différence.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK