Le comédien et metteur en scène français Didier Bezace est décédé

Le comédien Didier Bezace exprime sa joie après avoir reçu le Molière du meilleur metteur en scène pour la pièce "La version de Browning", le 09 mai 2005 au théâtre Mogador à Paris
2 images
Le comédien Didier Bezace exprime sa joie après avoir reçu le Molière du meilleur metteur en scène pour la pièce "La version de Browning", le 09 mai 2005 au théâtre Mogador à Paris - © PIERRE VERDY - AFP

Le comédien et metteur en scène français Didier Bezace est décédé des suites d’une longue maladie, a annoncé mercredi 11 mars à l’AFP son attachée de presse.

“Didier Bezace est mort à son domicile parisien, ce mercredi 11 mars 2020, à l’âge de 74 ans, des suites d’une longue maladie qu’il a combattue avec vigueur et courage”, a indiqué un communiqué transmis à l’AFP.

Grand défenseur du théâtre public hexagonal, le syndicat national des metteurs en scène a salué “son engagement et l’intégrité de ses spectacles” qui “resteront comme des marqueurs d’une partie de l’histoire de la décentralisation théâtrale dans notre pays". Comédien "politique", marqué à gauche, il dirigea pendant près de 20 ans le théâtre de la Commune d'Aubervilliers, près de Paris.  

Figure connue aussi par les cinéphiles, il a joué dans une trentaine de films dont "L.627", "Ca commence aujourd'hui" et "Quai d'Orsay" de Bertrand Tavernier, "La petite voleuse" de Claude Miller, "L'Exercice de l'Etat" de Pierre Schoeller, ainsi que dans plusieurs dizaines de téléfilms. Ainsi, à la télévision, on a pu le voir dans la série "les Thibault" ,"Clemenceau" ou encore "La Maîtresse du président" où il jouait Félix Faure.  

Il avait publié un livre en 2013: D'une noce à l'autre. Il fit sa dernière apparition sur scène aux côtés de la comédienne Ariane Ascaride dans une lecture-spectacle intitulée Il y aura la jeunesse d'aimer, où il reprend des textes de Louis Aragon et d'Elsa Triolet. 

Didier Bezace était Commandeur de l'ordres des Arts et des Lettres. 

Bande-annonce de "Ca commence aujourd'hui" de Bertrand Tavernier

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK