Le clavier AZERTY ne plait plus à la France

Le ministère de la Culture et de la Communication français a publié un rapport sur son site indiquant qu'il était "presque impossible d’écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France". Le ministère souhaiterait donc imposer un nouveaux modèle aux fabricants vendant leurs claviers en France. Il demande la conception d'un clavier plus adapté à la langue française et ses subtilités. 

Cédilles, guillemets, et majuscules accentuées en question

Si les Lætitia savent comment taper le "E dans l'A", il y a d'autres problèmes à signaler. Les caractères accentués en majuscule, les "c" cédille majuscule ou encore les doubles chevrons, aussi connus sous le nom de "guillemets français". En cause également le placement des touches "@" ou "€" assez différent selon les marques, or ces touches sont bien utiles. 

Le ministère n'oublie pas les langues régionales, il faut un clavier qui "permette l’utilisation aisée non seulement du français mais aussi des différentes langues présentes sur notre territoire, que ce soit des langues régionales ou des langues étrangères". Par exemple: "En Occitan, il doit être possible d’ajouter des accents graves et aigus sur toutes les voyelles".

Selon le Monde, c’est l’Association française de normalisation (Afnor), qui sera chargée d’élaborer ce nouveau modèle de clavier et de présenter un projet l’été prochain. Mais la mesure ne sera pas contraignante: "La conformité des matériels à cette norme pourrait être exigée dans le cadre des marchés publics de l’administration, ce qui aurait un effet incitatif sur la demande avec des répercussions positives sur l’offre des fabricants de claviers sur le marché français".

Quoiqu'il en soit, à l'heure du tactile, où la plupart de ces caractères spéciaux sont disponibles, le ministère semble s’intéresser au problème avec un léger retard.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK