Le boxeur américain Mike Tyson à propos du roi des Belges Léopold II : "Il était brutal, c'était un monstre"

A 54 ans, Mike Tyson, l’ancien champion du monde des poids lourds, prépare son grand retour sur un ring de boxe. Quinze ans après son dernier combat, il affrontera Roy Jones Jr le 28 novembre prochain.

Un comeback ultra-médiatisé pour "Iron Mike", plus jeune champion du monde de l’histoire du noble art dans sa catégorie, qui s’accompagne d’une campagne promotionnelle. Sur les réseaux sociaux, dans les médias américains, Mike Tyson enchaîne les apparitions soit pour évoquer sa préparation, à l’âge où d’autres ont raccroché définitivement les gants depuis longtemps mais aussi son opinion sur la boxe en particulier et l’état du monde en général.

Le roi Léopold II a tué 8 à 10 millions de personnes

Sur sa chaîne Youtube et son podcast "Hotboxin' with Mike Tyson" (103.000 abonnés), le cogneur originaire de Brooklyn a abordé le passé colonial de la Belgique. Dans une vidéo de près de quatre minutes intitulée "Le roi Léopold II a tué 8 à 10 millions de personnes", Mike Tyson revient sur les controversés liées au règne du deuxième roi des Belges et sa mainmise sur le Congo, sa propriété personnelle. Un débat qui a refait surface chez nous au printemps dernier avec l’émergence du mouvement "Black Lives Matter" et les demandes de décolonisation de l’espace public dans nos villes.

Que dit Mike Tyson sur Léopold II dans l’échange qu’il a avec deux autres intervenants, dont Justin Wren, humanitaire au Congo et ex-combattant de MMA ? Abordant l’exploitation des ressources naturelles en Afrique, "l’or, le diamant, le caoutchouc, le coltan", Mike Tyson rappelle qu’un homme "avait l’habitude de couper les mains. Son nom était Léopold."

Faisant référence au livre "Les Fantômes du roi Léopold" d’Adam Hochschild, sorti en 1998, les trois débatteurs rappellent l’existence de la célèbre photo de ce père assis à côté de la main coupée de sa fille et la démographie au Congo à la fin du 19e et au début du 20e siècles. "On estimait à 20 millions la population congolaise quand le roi Léopold est arrivé."

Mike Tyson coupe, avançant erronément l’année de la mort du roi à 1902 (au lieu de 1909). Il indique que ce dernier "a pu agir en toute impunité avant qu’on ne l’arrête, à la fin. Il était devenu tellement brutal". En studio, on évoque l’image du Roi en Europe, comparé à "un héros". "Et puis ils se sont rendu compte de ce qu’il faisait", reprend le boxeur. "Ils se disent : 'Oh, ce gars est un monstre'."

Je couperai la main de ta fille, je vais castrer ton fils

Selon les sources, la population locale était de 20 millions de personnes avant la mort de "8 à 10 millions" de Congolais poursuit-on dans le studio – un chiffre revu à la baisse par certains historiens. "Et les 50% des survivants avaient un membre en moins, parce que s’ils ne travaillaient pas assez, on leur coupait la main."

Mike Tyson reprend la parole : "Non, non ! Ils amputaient les femmes et les bébés. On disait : si tu ne ramènes pas une telle quantité de caoutchouc aujourd’hui, je couperais la main de ta fille, je vais castrer ton fils…" Revenant sur la photo du père, Justin Wren parle de la chose la plus "diabolique" que l’on puisse imaginer.

40% d’ancêtres du Congo

Le rôle des pionniers de la marque de whisky Jameson est également épinglé. James Jameson fit par exemple dévorer une fillette à des cannibales : c’était en 1887 dans le vaste Congo de Léopold II. "C’est ce que les gens de l’élite faisaient", enchaîne Mike Tyson. "Surtout au 19e siècle, lors de l’âge d’or, ils faisaient des expériences sur des personnes qu’ils considéraient comme inférieures à eux."

Les trois participants à la discussion évoquent enfin les zoos humains, en Europe comme aux Etats-Unis, notamment lors de l’exposition universelle de Saint-Louis de 1904, regroupant des tribus venues d’Afrique "nourries avec des bananes, avec les singes". Dans cette même série de podcasts, Mike Tyson a récemment révélé avoir 40% d’ancêtres originaires du Congo, d'où probablement cette connexion avec l'ancienne colonie belge.

Dans ses podcasts, le champion reçoit d’innombrables invités pour parler boxe mais pas que. Citons les rappeurs Eminem, The Game, LL Cool J, Snoop Dogg, le journaliste britannique Piers Morgan…

Mike Tyson, boxeur prodige, a connu une carrière mouvementée, faites de succès mais aussi de drames et de polémiques, entre un séjour en prison pour viol, la mort de sa fille, la perte de son entraîneur et père de substitution Cus d’Amato, un combat au cours duquel il mord l’oreille de son adversaire Evander Holyfield, son dopage à la cocaïne, son énorme tatouage sur le visage…

Une vie privée et une vie professionnelle qui ont forgé le caractère de ce champion, comparé souvent à Mohamed Ali qui a décidé de remettre les gants à la fin de ce mois lors d’un combat qui promet d’être l’un des plus regardés à la télévision.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK