Le Belge ne sauvegarde pas (assez) ses photos numériques

Et dire que,faute de sauvegarde, ce selfie pourrait disparaître à tout jamais…
Et dire que,faute de sauvegarde, ce selfie pourrait disparaître à tout jamais… - © SAJJAD HUSSAIN - AFP

Plus précisément, 25% des Belges prennent le risque de perdre leurs clichés après la destruction de leur disque dur ou le vol de leur ordi.

En tout cas, c’est la conclusion d’une étude de Google sur l’utilisation des photos en ligne. Un Belge sur deux reconnaît faire preuve de négligence dans la conservation de ses photos en ligne et ne pas effectuer de sauvegardes. Ou trop peu. Nos photos sont en outre stockées en divers endroits et nous n’avons pas de lieu centralisé pour les conserver. La plupart d’entre nous se reconnaîtrons certainement dans cette description.

Seuls 16 % effectuent une sauvegarde après chaque séance de photo

Sans grande surprise, la même étude assure que près de la moitié des sondés prennent des photos chaque semaine. Mais seul un Belge sur quatre sauvegarde ses photos après un événement marquant comme un mariage ou un voyage lointain. Et c’est pire encore pour les photos "ordinaires": 16 % effectuent une sauvegarde après chaque séance de photo.

Ce qui ne nous empêche pas de culpabiliser, puisque 50 % des sondés déclarent n’avoir encore jamais effectué une sauvegarde. 25 % disent d’ailleurs ignorer comment procéder. D'autant que nos photos sont souvent stockées sur de nombreux appareils tels que des téléphones, des appareils photo et des supports de stockage externes.

Le nuage ou le disque?

C’est là, bien sûr, que Google propose sa solution: Google Photos, une solution 'nuagique' (le cloud) qui gère l’ensemble des souvenirs (photos et vidéos) de toutes origines. L’application effectue automatiquement et gratuitement une sauvegarde privée en ligne, quel que soit l’appareil de prise de vue. La plate-forme fonctionne sous Android, iOS et sur le Web. Et, bien sûr, ces photos sont partageables.

Cette solution n’est évidemment pas la seule à réunir cette " réconciliation " des photos dans un serveur lointain. Apple a son propre service, Yahoo possède Flickr et Dropbox dispose de son Carousel. Mais ce dernier disparaîtra le 31 mars 2016. Les principales critiques de Google Photos, émises par les internautes, portent sur des bugs de jeunesse (on l’espère). L’application encore récente, lancée en mai dernier, remplace le logiciel de bureau Picasa.

Pour être totalement sûr de ne pas perdre ses albums de famille, une sauvegarde supplémentaire sur un disque dur externe n’est certainement pas un luxe. D’autant qu’un support de 2 To (teraoctets) coûte aujourd’hui une centaine d’euros. Mais cela implique un peu de discipline.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK