Le Belge Abdel en vrai va interviewer Jean-Claude Juncker: "Je vais lui poser des questions sur le chômage en Europe"

Le Belge Abdel en vrai va interviewer Jean-Claude Juncker: "Je vais lui poser des questions sur le chômage en Europe"
Le Belge Abdel en vrai va interviewer Jean-Claude Juncker: "Je vais lui poser des questions sur le chômage en Europe" - © Capture d'écran YouTube

La politique européenne est loin d’être leur spécialité, mais à eux 3 ils pèsent plus d’1,3 millions de "Followers" sur les réseaux sociaux. A 14 heures, 3 "youtubeurs" vont cuisiner en direct Jean-Claude Juncker. Chacun d’entre eux aura 15 minutes en tête à tête avec le président de la commission européenne.

Il y a l’Allemande Diana zür Löwen (qui fait des vidéos beauté), le Tchèque Kovy (qui s’amuse à tourner des parodies musicales) et… un Belge : Abdel en vrai. Âgé de 28 ans, ce Bruxellois réalise des capsules humoristiques qui traitent de l’actualité.

>>> Retrouvez cette série d'interview en cliquant ici

Mais quelles questions va-t-il poser au président de la commission européenne ? "Je vais lui poser des questions sur le chômage en Europe, pour savoir concrètement ce que l’Union européenne a prévu pour régler le problème. Je vais lui parler aussi de la situation en Afrique, par rapport notamment aux 17 pays qui sont liés au franc CFA [la monnaie utilisée par le Cameroun, le Sénégal ou encore la Côte d’Ivoire]. Je vais aussi lui parler de la situation en Birmanie, pour voir ce que la commission européenne peut faire concrètement pour aider les Rohingyas."

Ses abonnés consultés

Abdel en Vrai n’a pas choisi ces thèmes par hasard.  "J’ai demandé à mes abonnés de me faire parvenir leurs questions, parce que je ne savais pas par où m’orienter, et parmi les 500 réponses que j’ai obtenues, ces 3 thèmes sont ressortis. J’essaye d’être en quelque sorte le porte-parole de ceux qui m’ont mis là. "

Le Bruxellois a-t-il bûché pour préparer son interview ? "Oui, oui, j’ai travaillé pour ne pas paraître trop ridicule, c’est quand-même la personne la plus puissante d’Europe, donc il faut être prêt."

C’est la 2e fois que le président de la commission européenne se prête à l’exercice. L’an dernier, la rencontre avait fait beaucoup parler d’elle. La blogueuse française Laetitia Nadji, chargée de cuisiner Jean-Claude Juncker, avait dénoncé des pressions. Les organisateurs de la rencontre lui aurait gentiment fait comprendre qu’il fallait "lisser" ses questions.

Finalement, la jeune française n’a rien changé à ses projets et a posé les questions qu’elle avait préparé : "Confier à quelqu’un qui a été le ministre des Finances pendant 18 ans du plus grand paradis fiscal en Europe la mission de lutter contre l’évasion fiscale, est-ce que ça ne serait pas finalement comme désigner chef de police un braqueur de banque ?"

Reste à savoir si Abdel en Vrai sera aussi incisif...

Ecoutez l'interview d'Abdel en vrai avant sa rencontre avec Jean-Claude Juncker

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK