Le 100m à Londres: la fusée Bolt sur orbite à 22h50 ?

Usain Bolt, tenant du titre olympique sur 100m
Usain Bolt, tenant du titre olympique sur 100m - © AFP

La journée de ce dimanche aux JO de Londres sera marquée par la course la plus attendue : le 100m. L'occasion pour le sprinter jamaïcain Usain Bolt, de revenir au-devant de la scène médiatique après ses trois titres olympiques à Pékin en 2008. Rendez-vous cette fois sur la piste londonienne à 22h50 pour un des shows sportifs qui sera le plus regardé au monde cette année.

Usain Bolt, maître du sprint mondial il y a quatre ans, reste le favori du 100m des Jeux olympiques en dépit de la concurrence de plus en plus féroce, a estimé samedi Sebastian Coe, président du comité d'organisation des JO de Londres.

Le Jamaïcain de 25 ans, qui a traversé le ciel de Pékin comme un météore avec trois titres olympiques à la clé, est arrivé à Londres avec son compatriote Yohan Blake sur les talons. La grande explication, à laquelle pourraient se mêler Tyson Gay ou Asafa Powell, aura lieu ce dimanche à 22h50, à condition qu'ils se qualifient pour la finale.

Le faux départ de Bolt en 2011

"Blake est un talent hors norme, et nous pourrions bien assister à un triplé jamaïcain", a déclaré Sebastian Coe dans un entretien à Reuters. Yohan Blake, de quatre ans le cadet du champion olympique en titre, lui a grillé deux fois la politesse il y a un mois lors des sélections nationales, sur 100m et 200m. Et il a détrôné son aîné sur 100m aux championnats du monde de Daegu, en 2011, après un faux départ d'Usain Bolt.

"Intuitivement, je continue à croire que Bolt va gagner, tout simplement parce qu'il a cet atout déterminant qui est si précieux lors des championnats majeurs, à savoir l'expérience des grands rendez-vous", a expliqué le double champion olympique du 1.500m. Le meilleur temps des séries a été réalisé samedi par l'Américain Ryan Bailey, en 9"88. Usain Bolt a couru en 10"09, Yoan Blake en 10 secondes tout juste.

AFP

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK