Larmes, émotions et sourires : "Trois notes de musique" pour dire adieu à Annie Cordy (vidéos)

Un dernier hommage a été rendu à Annie Cordy ce samedi 12 septembre, à Cannes, là où celle qu'on surnommait "la reine du music-hall" s'était installée.

Le cercueil est arrivé au son de l'une de ses dernières chansons. Un adieu composé de "trois notes de musique". Trois notes au fil desquelles "Annie vous emmène [...] Trois notes et quelques mots, elle vous fait oublier les chagrin, les sanglots..." Des paroles qu'elle fredonnait dans son album "Ça me plait, pourvu que ça vous plaise" en 2012.

Plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées, toutes masquées, pour une cérémonie en plein air à la Butte Saint-Cassien, sur les hauteurs de la ville. De nombreuses personnalités étaient présentes, dont les Belges Virginie Hocq, Vincent et Bruno Taloche, ainsi que le comédien Alain Leempoel.

Elle savait faire rire, mais elle savait aussi nous émouvoir

C'est d'abord Michèle Lebon, la nièce d'Annie Cordy, qui a pris la parole. "La passion fait la force, c'est ta devise. Je la fais mienne désormais", a-t-elle notamment souligné.

Emmanuelle Guilcher, directrice adjointe de la programmation de France 2 qui était proche de l'artiste depuis les années 80, s'est ensuite souvenue de sa complicité avec Annie Cordy. "Elle savait faire rire, mais elle savait aussi nous émouvoir", a-t-elle notamment déclaré.

Proche des plus humbles, Annie Cordy avait aussi fréquenté les plus grands, a par ailleurs rappelé Emmanuelle Guilcher. Au point d'assister en 1956 au mariage du prince Rainier de Monaco et de Grace Kelly.


►►► À lire aussi : Sept choses que vous ne connaissez (peut-être) pas sur la vie d’Annie Cordy


 

L'artiste avait su s'entourer aussi des plus grands noms de la profession. Parmi lesquels Claude Lemesle, qui a signé les paroles de nombreux tubes de la chanson française.

Le parolier a adressé ces mots à la défunte lors de la cérémonie de ce samedi : "Tu n’étais pas carriériste, tout au long de cette aventure artistique et humaine que tu as vécue, tu as chanté et interprété beaucoup d’entre nous, francophones, auteurs, compositeurs, autrices, compositrices. Ton répertoire a été un véritable kaléidoscope vivant, il y avait toutes les couleurs de la vie dans ce que tu chantais".

De l'humour belge

Après quelques mots de David Alexis, comédien, chanteur et metteur en scène français soutenu par Annie Cordy, place aux Belges. Virginie Hocq, Vincent et Bruno Taloche, ainsi qu'Alain Leempoel sont montés à la tribue. L'occasion pour le quatuor d'humoristes de rappeler leurs meilleurs souvenir de la comédienne.

Des sourires ont alors parcouru l'assemblée quand Vincent Taloche a entrepris de lire la moitié des 127.219 messages reçus à l'occasion du décès d'Annie Cordy.

Et Virginie Hocq de conclure, des larmes dans la voix : "Nous prendrons avec toi, si tu es d'accord, le relais pour continuer à profiter du jour qui vient. Je t'aime, on t'aime, merci Annie."

L'artiste sera inhumée au cimetière Abadie, à Cannes, dans le caveau familial aux côtés de ses parents.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK