La "White Box", dispositif d'espionnage des Etats-Unis à travers le monde (vidéo)

Différentes vues de toits d'ambassades amércaines: Brasilia, Stockholm, Moscou, Madrid, Pékin et Berlin
2 images
Différentes vues de toits d'ambassades amércaines: Brasilia, Stockholm, Moscou, Madrid, Pékin et Berlin - © CCTV/APTN

Le scandale de la mise sur écoute de la chancelière allemande, Angela Merkel, a contribué à jeter le doute sur les récoltes d'information effectuées par les services d'espionnage américains.

 

 

La télévision chinoise a par exemple collecté des images de plusieurs ambassades américaines à travers le monde; images censées démontrer les dispositifs mis en place par les États-Unis pour espionner des pays parfois "amis".

C'est le quotidien allemand Der Spiegel qui l'affirme: plusieurs ambassades américaines dans différents pays sont équipées de systèmes sophistiqués d'espionnage. Selon ce journal, la présence d'une structure particulière sur les toits des bâtiments diplomatiques concernés attesterait de la mise en place d'interception de messages.

Cette structure, visible sur plusieurs ambassades; comme à Pékin, Manille, Jakarta, Paris ou Stockholm, consiste en une construction cubique blanche, que Der Spiegel appelle la "White Box".

Cette construction, visible ci contre sur l'ambassade américaine à Mardrid, dissimulerait des dispositifs d'écoute électronique de haute technologie. Ces "gadgets" de pointe permettraient à la CIA et à la NSA de surveiller des signaux de communication ainsi que d'autres informations classifiées.

Der Spiegel révélait que pas moins de 80 ambassades américaines de par le monde étaient équipées d'une telle structure.

W. F., avec Der Spiegel et CCTV

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK