La télé 3D se fait oublier, la 4K va-t-elle la remplacer?

La télé 3D se fait oublier, la 4K va-t-elle la remplacer?
2 images
La télé 3D se fait oublier, la 4K va-t-elle la remplacer? - © MARK DAVIS - AFP

Aujourd’hui, ce n’est plus la 3D qui fait vendre les téléviseurs, mais le format 4K. Un réel progrès ou nouvel argument marketing pour attirant le chaland? Et puis c’est quoi, la télévision 4K?

Egalement connue sous le nom d’Ultra HD (HHD), la 4K tire son nom de sa faculté d’afficher une image 4 fois plus grande que celle du format actuel Full HD.

La résolution 4K offre une résolution d’au moins 3840x2160, ce qui signifie une image 2 fois plus large et deux fois plus haute que le format 1080p du full HD. En pratique, l’image est composée de 4 fois plus de pixels. Et  cela commence à bien se vendre.

Selon le bureau d’études GFK, qui suit en permanence les ventes des produits technologiques, il s’est vendu en Belgique 29 300 téléviseurs 4K en 2014. A peine 4% du marché. Mais en 2015, ce nombre passait déjà à 114 800 TV 4k -soit trois plus- pour atteindre 17% du marché. Et depuis le premier trimestre 2016,  un nouveau téléviseur sur trois porte désormais  le logo 4K. Ce qui correspond à une nouvelle croissance de 156%.

Cette tendance est confortée par les chiffres obtenus auprès de Samsung, premier vendeur de télévisions en Belgique. En volume (nombre de postes vendus) les modèles 4K représenteraient aujourd’hui 30%  des ventes, pour 70% en Full HD. En chiffre d’affaires, la proportion atteint le 50/50. Preuve que les télés 4K sont plus chères. Le phénomène est donc important, mais si l’on prend en compte l’ensemble du parc de téléviseurs dans le pays, la 4K reste encore marginale.

Les contenus ? quels contenus ?

Alors qu’il n’y a pratiquement plus de contenu 3D, les contenus 4K arrivent très lentement. C’est le cas chez Netflix, le service de télévision en streaming, mais aussi chez YouTube et Amazon. Le distributeur Voo vient d’ajouter une chaîne 4K vouée aux spectacles et la smart TV de Samsung décline une offre 4K pour les opéras. Il existe aussi la chaîne Wuaki qui émet certains sujets 4K en streaming… Mais pour la plupart, ces offres sont payantes.  A moins, bien sûr, de filmer soi-même en 4K. C’est ce que permettent certaines caméras, des appareils photos et mêmes quelques rares smartphones. Et à propos de photos, un téléviseur standard n’offre qu’une résolution d’environ 2 mégapixels, alors qu’un téléviseur 4K offre, lui, une résolution de 8 mégapixels!

Quel matériel faut-il pour en profiter ?

D’abord il faut avoir envie d’acheter un nouvel écran. Et d'une taille égale ou équivalente à  48 pouces, pas moins. Car sous la barre des 50 pouces, il sera difficile de distinguer la différence avec une image full HD. A moins d’être vraiment très près du téléviseur.

Il faut ensuite disposer d’une bonne connexion internet, mais chez les opérateurs, le débit est suffisant. Dans le cas de Netflix, on parle de 15,6 Mb/s pour du contenu 4K, contre 5,8 Mb/s pour du contenu vidéo standard. Votre opérateur peut offrir cela sans souci. Du moins en solution filaire. En Wi-Fi, la situation est plus critique. En Belgique, la moyenne de routeur sans fil ont une capacité maximale de 30 Mbits. Avec de la 4K sans fil, la saturation serait rapide.

S’il n’y a pas de barrière technologique à la 4K, il existe en revanche une barrière financière. Le prix de départ d’un téléviseur 4K avoisine les 500 euros pour un modèle de 40 pouces et 900 pour un écran de 55 pouces. Pour profiter des premiers disques Blu-ray Ultra HD, il faudra aussi investir dans un lecteur 4K qui coûte pas loin de 400 euros

Les opérateurs commencent pour leur part à intégrer la 4K dans leurs décodeurs. Cela se fera dans le courant 2017. En France, Free a ouvert le bal avec sa mini 4K. Ses rivaux devraient suivre.

 

Est-il urgent d’attendre?

Faut-il passer à l’achat ou attendre la baisse des prix? Pour certains supporters, il peut y avoir une certaine urgence. Ce sera bientôt la coupe d’Europe et les jeux olympique de Rio. Pas de 4K en perspective, mais, les grandes épreuves sportives sont généralement des périodes où les consommateurs du monde entiers achètent des écrans plus grands. Si c’est le cas, autant se préparer pour l’avenir. Le Classico, le match qui opposait Barcelone au Real Madrid vient d'être retransmis en 4 K à l’aide de 8 caméras.

Il faut préciser que ce type de téléviseur permet aussi d’afficher une meilleure image pour des films traditionnels. Tout simplement parce qu’un processeur transforme l’affichage de la vidéo Full HD en un format 4K. Sans évidemment atteindre la qualité d’image d’un vrai contenu 4K.

Avec une précision importante: comme il gère plus de pixels, le téléviseur 4K consomme un peu plus d’énergie. Notamment à cause d’une puce qui permet d’'upscaler' (d'adapter) l’image traditionnelle à l’affichage 4K.

A quelle distance du téléviseur?

L’image 4K étant très nette, le téléspectateur peut se mettre plus loin ou plus près tout en conservant un bon confort visuel. Les constructeurs ont d’ailleurs une offre 4K qui débute plus ou moins à 48 pouces. Si la taille des écrans évolue, ce n’est pas le cas de nos salons. Offrir une image plus nette sur un grand écran placé dans un petit salon requiert donc la 4K. Par exemple en 48 pouces. Pour donner un ordre de grandeur, la distance de recul idéale entre un écran 4K et le spectateur, est de 1,5 fois la hauteur de l’écran. Ce qui est bien moins que pour un écran classique.

Et après la 4K?

Le stade suivant sera celui de la 8K qui arrivera assez vite. Elle existe déjà au japon. Sa résolution est de 7680x4320 pixels et peut s’afficher sur un écran de 300 pouces (plus de 7 mètres de diagonale). Mais chaque chose en son temps.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK