Avec Tarmac, la RTBF s'ouvre au hip-hop et à la culture urbaine

La RTBF a un nouveau terrain de jeu. D’abord sous la forme d’une page Facebook intitulée "newplayground" et, dès le 29 juin, avec une chaîne de radio/télé/internet qui s'appelle "Tarmac". A la tête de ce nouveau média se trouve Thomas Duprel,  lui-même membre de la communauté hip-hop, rappeur, et connu sous son nom de scène Akro. C’est lui qui, depuis quelques mois, travaille en secret sur ce nouveau média dont le véritable nom a été dévoilé.

Le premier média Digital native de la RTBF

Thomas Duprel s’occupe de tout, et notamment du concept. "J’ai vraiment eu carte blanche. On est parti de rien et on a transformé un studio de 450 mètres carrés. On a recréé une portion de rue, on est vraiment dans un univers très hollywoodien. On a beaucoup bossé. Aujourd’hui on va révéler dans l'après-midi le nom et le concept de ce média qui est le premier Digital native de la RTBF. On est en train d’écrire l’histoire. C’est vraiment un projet pour les 15-25 ans, orienté très digital, avec un côté réseaux sociaux et un côté propre. On aura une application mobile propre, un site internet dédié. Il y a eu beaucoup de travail et on l’a réalisé en 10 mois."

Le fil rouge : la culture urbaine 

La culture urbaine vient du hip-hop qui a émergé à la fin des années septante et qui s’est répandu partout. Un style très populaire que les jeunes connaissent parfois sans le connaître. Pour Thomas Duprel, c’est un style qui crée des ponts avec d’autres cultures musicales donc l’électro, le rock. "Il y a du hip-hop partout, y compris dans la publicité. Mais ce hip-hop a évolué, Les 15-25 ans l’ont tous les jours auprès d’eux. C’est un style de vie à part entière."

Mais pas question, dans l’esprit de son concepteur, d’en faire un ghetto. "C’est quelque chose qui doit être ouvert. Nous transformons l’énergie négative en positive. C'est donc vecteur de positivisme. On le transpose à la nouvelle génération qui est très créative, qui a appris à manipuler les réseaux sociaux mieux que personne. Ce sont des gens qui peuvent créer des start-ups à partir d’une vidéo dans leur chambre. Il y a des YouTubeurs, il y a tout cet esprit-là, toute cette dynamique qui nous inspire."

Présentation du studio

Le décor est surprenant. Le studio permet d’avoir une dizaines d'axes différents de caméra pour réaliser des capsules vidéo. "Nous ne sommes pas une télé, nous ne sommes pas une radio. On est un peu à mi-chemin entre les deux. Dans ce décor, on trouve un wagon de métro qui devient une régie radio, un quai devient une scène, il y a des escaliers de secours, une façade new yorkaise, un café, des coins cosy pour faire plus de magazines…

Le 29 juin aura lieu une première émission spéciale du soir intitulée "Je vous salue ma rue". Avec des invités exclusivement hip-hop. Cette émission sera, en même temps, diffusée sur la page Facebook de l’émission. Cette émission sera donc diffusée en streaming, d’où seront extraites des capsules diffusées tout le week-end. Le premier week-end, l’émission sera aussi présente au festival Couleur Café.

Cela manquait à la RTBF

La RTBF devait-elle se positionner sur ce créneau de la culture urbaine ? Pour Thomas Duprel, tous les groupes de médias ne se positionnent pas dans ce segment. "Quand on voit l’offre de la RTBF, il y en a pour tout le monde, mais il n’y en a pas spécialement pour le hip-hop ou le R&B ou la soul. Soit toute cette diaspora, cette génération africaine, nord-africaine et même polonaise aujourd’hui. On a une telle diversité de jeunes qu’il faut aller les chercher avec des choses qu’ils écoutent. Les jeunes aujourd’hui sont sur YouTube avant tout et ils ne peuvent pas se retrouver dans certaines play-lists."

La séquence du journal télévisé de 19h30

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
Soir Première
en direct

La Première Bxl

Soir Première