Décès de Janine Lambotte, première présentatrice du JT de la RTBF

Janine Lambotte aux 50 ans du journal télévisé
Janine Lambotte aux 50 ans du journal télévisé - © JOHN THYS (belga)

Comme pour beaucoup de jeunes journalistes, à l'époque, c'est l'Expo '58, l'Exposition Universelle de Bruxelles en 1958, qui a été le déclencheur de la passion. Avec des directs d'une heure et demie tous les jours, Janine Lambotte faisait vivre l'Expo comme si on y était à ceux qui, déjà, avaient la chance d'avoir la télévision.

Les passionnés d'images d'archives se souviendront, à cette époque, d'images en noir et blanc où Janine Lambotte, sur le site de l'Expo, ne voit pas arriver derrière elle une chèvre qui la fera culbuter ou Janine Lambotte dansant le square dance avec des danseurs folkloriques américains. A l'époque, les journalistes étaient au four et au moulin... Pour eux comme pour les cameramen et les preneurs de son, tout était nouveau et à inventer dans le feu du direct.

Sa soif de savoir et de transmettre l'a poussée à présenter l'examen de journaliste. Elle reste à jamais la première présentatrice, en Europe, d'un journal télévisé, c'était en 1961, l'INR était devenue la RTB, T comme télévision, ou la reconnaissance de l'émergence d'un nouveau canal de diffusion. Elle a quitté la RTB une dizaine d'années plus tard, pour fonder une agence de relations publiques mais aussi collaborer à plusieurs périodiques, dont "Pourquoi Pas?" et, jusqu'il y a peu, à "Victoire", le supplément week-end du "Soir".

Sorte de touche-à-tout, Janine Lambotte a toujours préféré le terrain et s'est passionnée, après et en même temps que la télévision pour la peinture, l'écriture, en n'oubliant jamais le journalisme. Elle a, par exemple, pendant plusieurs années écrit des feuilletons lus en épisodes quotidiens par Gérard Valet dans son émission "Point de Mire", passant de Victor Hugo à Charles-Quint, des conquérants à Francis Goya, des Médicis à George Sand et bien d'autres. Elle avait épousé en dernières noces Pierre Boons, longtemps rédacteur en chef du journal parlé, qui est décédé, lui, il y a quelques années.

Janine Lambotte avait 87 ans.

M.S. avec Dominique Delhalle

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK