La RTBF a-t-elle rempli ses missions de service public en 2017 ? Oui, selon le CSA

Le bâtiment de la RTBF
Le bâtiment de la RTBF - © BRUNO FAHY - BELGA

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) dresse un bilan positif des activités de la RTBF pour 2017 : la RTBF a rempli les missions de service public exigées par le contrat de gestion. Les obligations en matière d’information et de quotas musicaux ont été dépassées. Concernant l’éducation permanente, 1.368 heures de programmes ont été diffusées en radio et en télévision. Les engagements en matière de production propre ont été « largement » dépassés: 13 heures par jour en TV et 20 heures par jour en radio. Les chanteurs et groupes issus de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont bien représentés: en moyenne La Première, Vivacité et Pure dépassent de 7% le quota requis de 10%.

Le CSA souligne les nouvelles offres développées par la RTBF : Auvio, webcréation, nouveaux formats… Le CSA remarque aussi que la vision 360 voulue par la RTBF afin d’assurer une présence à la télévision, à la radio et sur internet est devenue une réalité.

Sports peu médiatisés

Le sport occupe une place importante dans les programmes de la RTBF observe le CSA: 750 heures d’antenne en 2017, essentiellement sur La Deux. Les deux disciplines les plus présentes sont le cyclisme (33% des retransmissions) et le football (54,46% du temps d’antenne dans les programmes d’information). Dans ce domaine, le CSA rappelle que le contrat de gestion impose à la RTBF de diffuser un « éventail le plus large possible de disciplines sportives ». Le CSA demande que la RTBF élargisse sa couverture des sports moins médiatisés, des sports pratiqués par les femmes et de ceux pratiqués par des handicapés (seulement 2,8% de la programmation en 2017).

En télévision, l’offre culturelle est trop concentrée (91%) sur La Deux et La Trois, et plutôt reléguée en seconde partie de soirée (47% après 21 heures) regrette le CSA qui encourage la RTBF à « développer la transversalité de son offre pour toucher un public plus large ».

Enfin, le CSA s’est penché sur les initiatives prises par la RTBF afin de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes. Les efforts « sont davantage concentrés sur l’antenne que sur les ressources humaines » regrette le régulateur de l’audiovisuel, qui souhaite engager un dialogue avec la RTBF afin qu’il y ait une amélioration dans ce domaine.

Consultez l’infographie réalisée par le CSA dans le cadre de son bilan des activités de la RTBF en 2017

Consultez le rapport intégral

null

null

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK