La revue de presse : Trop c'est trop , la presse pas tendre avec les gilets jaunes

La vidéo a fait le tour du web et des médias. Les insultes antisémites des gilets jaunes contre le philosophe français Alain Finkielkraut ont suscité une vague d'indignation et inspiré les éditorialistes belges et français.

"La colère jaune devenue haine", c'est ce que l'on peut lire dans La Libre... Pour Dorian de Meeus, il est un fait : depuis 3 mois, chaque week-end c'est la même rengaine. Les centres-villes s'embrasent un peu partout en France et les actes de haine se multiplient. Comme ce samedi, avec ces insultes contre le philosophe Alain Finkielkraut. Pour l'éditorialiste, cela démontre une nouvelle fois les dérives du mouvement des gilets jaunes! Ils ne sont plus en colère, ils haïssent tout. La France, les bourgeois, les patrons, les étrangers, les homos, les journalistes... Une mutation évoquée aussi par le journal l'avenir. Pour son auteur, ces violences, ces actes antisémites, cette haine ont poussé les Français à ne plus soutenir le mouvement des gilets jaunes. Le quotidien rappelle d'ailleurs que 1 Français sur 2 réclame la fin du mouvement.

Libération veut passer le chiffon

"Il faut faire le ménage" , une partie du mouvement a basculé dans le populiste et l'antisémitisme et des actes comme ceux de ce week-end doivent être condamnés ajoute le quotidien. Mais pour libé, la solution doit venir de l'intérieur. C'est aux premiers gilets jaunes, ceux qui manifestaient pacifiquement, de s'élever et condamner "ces abrutis qui salissent le mouvement et salissent le pays"

Ces insultes antisémites inquiètent le journal Le Soir

Il faut se mobiliser contre cette rage antisémite qui resurgit. C'est l'idée développée par le quotidien. Les actes contre les Juifs sont en hausse, plus 74% en franque rappelle le quotidien. Et la Belgique aussi est concernée, c'est chez nous, à Bruxelles que des hommes armés doivent protéger des fidèles qui se rendent à la synagogue et des enfants qui partent en excursion. Trop pour le journal! La société doit se bouger et comme pour le climat, tout le monde a son rôle à jouer.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK