La revue de presse : Le rouge, une couleur à la mode...

Le rouge syndical tout d'abord.

Hier le syndicat socialiste, la FGTB a manifesté aux côtés des autres syndicats du pays. "Une grève plus symbolique que décisive" ( La Dernière Heure ). Dans son édito, le quotidien pointe du doigt une constante : depuis les débuts du gouvernement Michel, aucune grève n'a débouché sur des résultats concrets! Aucune! Mais avec celle d'hier, le peuple rappelle qu'il est là, à quelques mois des élections et il veut un meilleur pouvoir d'achat! Mais pas seulement, il veut aussi que des décisions soient prises pour limiter le réchauffement climatique. Pour le journal L'Avenir, ces deux revendications ont un point commun : La peur. Voilà ce qui unit les gilets jaunes, les manifestants pour le climat et les syndicats!
La peur de demain. Quel climat pour demain? Quel pouvoir d'achat pour demain?
Autant de questions qui unissent ces trois groupes qui s'opposent.
Ils se méfient les uns des autres et pourtant, ils ont le même sentiment de parler dans le vide ajoute le quotidien.
Le gouvernement ne les entend pas et ça, ça risque de rendre les syndicats, les gilets jaunes et les manifestants pour le climat verts de rage et rouges de colère.

Rouge comme la colère du prince Laurent

Il ne comprend pas pourquoi il est autant stigmatisé et écrasé. Laurent veut récupérer les 50 millions d'euros qu'il voulait investir en Libye. La libre consacre deux pages à ce dossier des fonds libyens et revient sur le reportage diffusé hier dans Question à la Une.
On y voit un prince dégoûté, qui veut tout plaquer. Son plus grand rêve dit-il, quitter ce monde envieux, qui le critique depuis son plus jeune âge. On est loin de la vie de prince écrit La Libre dans son édito. Selon le quotidien, si Laurent avait eu le choix, il aurait mené une tout autre vie. Plus simple, moins exposée. Mais le prince est né prince! Il a donc tenté de trouver sa place au sein de la famille royale, entre son frère promis au trône et sa sœur épanouie, qui a présidé la Croix-Rouge de Belgique avant d’être à la tête des missions du commerce extérieur. Le prince s'est donc engagé dans la protection des animaux rappelle La Libre, avant de se lancer dans des projets de développement durable dont celui en Libye. Un projet qui, selon l'éditorialiste Francis van Woestyne, a permis à Laurent de découvrir une vaste fraude dans notre pays! Mais les accusations de Laurent sont elles vraies? La Libre pose la question. Si cela se confirme, ajoute le quotidien, il est temps de faire la lumière sur cette affaire et d'aider la fondation du prince.

Feu rouge pour les grandes sociétés d'internet

"STOP au piratage culturel" , C'est l'Echo qui le dit. Le quotidien revient sur la décision prise par l'Union européenne. Elle réforme le droit d'auteur et l'adapte à l'ère du numérique. Désormais, les géants d'internet doivent négocier avec les auteurs pour diffuser leurs contenus. Pour l’éditorialiste de l'Echo, c'est un juste retour des choses, car tout travail mérite salaire. Et dans ce cas précis, c'est important, car si les auteurs ne sont pas payés, l'art et la culture risquent de disparaître pour laisser place à un désert culturel précise le quotidien. Un désert culturel qui pourrait être dramatique. Car pour l'Echo, une société sans culture et sans art, c'est une société sans savoir.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK