"La reine du music-hall", "la joie de vivre": de Plastic Bertrand à Stéphane Bern, de nombreuses personnalités pleurent Annie Cordy

L'annonce de la mort de la chanteuse Annie Cordy à l'âge de 92 ans a suscité une forte émotion auprès de ses proches et de ses fans en Belgique et en France. 

"C'était une femme vraiment incroyable, c'était la reine du Music-Hall", nous confie avec émotions Plastic Bertrand, qui a bien connu Annie Cordy. "Elle a une bienveillance, une intelligence de ce métier. C'était une reine, une merveille sur pattes. Elle avait tellement d'affections pour tous les gens qu'elle voyait, que ce soit les artistes, les régisseurs, en coulisse..."
 

Le sentiment d'appartenir à la culture belge

"C'est un peu de notre vie qui s'en va. Elle a fait partie de tout ce qu'il a d'agréable dans la vie: le sourire, la joie de vivre, l'enthousiasme, le sentiment d'appartenir à la culture belge", se recueille Jacques Mercier, écrivain et ancien présentateur du Jeu des dictionnaires.

Elle a inspiré des saltimbanques comme nous de faire ce métier

Vincent Taloche est sous le choc: "Je lui ai encore parlé il y a 2 semaines. C'est une partie de mon enfance qui est partie. Elle a inspiré des saltimbanques comme nous de faire ce métier."

"Ce que j'admirais chez Annie, c'est son éternelle positivité, son éternelle envie de faire rire, sans arrière pensée." 

Un des souvenirs qu'il la le plus marqué est le cadeau qu'Annie Cordy lui a offert: un sac que Bourvil lui avait lui-même offert en 1953. Elle connaissait sa passion pour l'acteur français: "J'en ai pleuré. C'est un souvenir qui m'a touché, car c'est un cadeau qui est tellement important pour moi."    

C’était la gaieté même

Même émotion chez Michel Drucker. "C’est l’artiste la plus complète que j’ai vue dans ma carrière qui est déjà longue. C’était quelqu’un d’exceptionnel, c’est la plus grande professionnelle que j’ai rencontrée dans ma vie, la plus gaie, qui a décidé de rendre les gens heureux, les enfants heureux. C’était la gaieté même."

Ce soir, je pleure ton départ Nini...

Les réactions pleuvent aussi sur les réseaux sociaux. "Ce soir je pleure ton départ ma Nini...", écrit ainsi le présentateur Stéphane Bern, dont elle était "une amie fidèle et attentionnée autant qu’une fée de bonne humeur" et "une show-girl généreuse pleine de talents". "Elle était la joie de vivre ! Elle savait danser, chanter, jouer la comédie, a rappelé de son côté Jean-Pierre Foucault. Elle a rejoint Bruno, son Pygmalion", ajoute-t-il, faisant référence à son mari, François-Henri Bruno, décédé en 1989.

Laurent Luyat, présentateur sportif sur France Télévisions, a lui choisi d'évoquer une facette peu connue d'Annie Cordy, sa passion pour le cyclisme. "Elle avait honoré très souvent le Tour de France, dans la caravane ou sur le podium ! Elle était venue deux fois sur notre plateau de Village départ en 2008 et 2013", tweete-t-il.

"Tata Yoyo est partie en emportant le secret de ce qu’il y a sous son grand chapeau", "notre Bonne du Curéva dorénavant boire son cho-ka-ka-o là-haut"... De nombreux internautes ont pour leur part fait référence aux chansons les plus célèbres d'Annie Cordy.

L'actrice Line Renaud, qui était une des proches de la chanteuse et comédienne, n'a pas manqué de faire part de son "immense peine". "Elle était mon amie de toujours. J'ai tellement de souvenirs à ses côtés. Nous avons tant ri toutes les deux !", écrit-elle en postant une photo d'elles.

De son côté, Jean-Luc Reichmann, également proche d'elle, a tweeté une vidéo qu'elle lui avait envoyée il y a peu. "Profitez, profitez, vive la Belgique, vive la France !", s'exclamait-elle avec un grand sourire, et l'énergie qui la caractérisait.

Une artiste rayonnante

En Belgique aussi, bon nombre de personnalités regrettent la disparition de cette figure emblématique de la chanson francophone.

Paul Magnette a par exemple déclaré: "Nous perdons une artiste rayonnante et une chanteuse dont le talent et la bonne humeur permanente auront fait briller la Belgique dans le monde entier." 

La première ministre, Sophie Wilmès, lui a également rendu hommage: 

 

"On retiendra ses refrains mais aussi son éternel sourire, son énergie et son talent. C'est une grande dame qui s'en va aujourd'hui et un peu de notre Belgitude avec elle. Au revoir et merci pour tout Annie Cordy !", déclare Bénédicte Linard, Ministre de la Culture et des Médias de la Fédération Wallonie-Bruxelles, sur Twitter.


►►► A lire aussi :


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK