Le Mexique démantèle le réseau radio des cartels de la drogue

Des membres de Zetas au Mexique
Des membres de Zetas au Mexique - © EPA

Depuis septembre l'armée mexicaine découvre et détruit un réseau radio clandestin, celui des cartels de la drogue. Le réseau radio couvre tout le pays et permet aux cartels d'éviter les patrouilles militaires, de coordonner les livraisons de drogues et des kidnappings. Au moins 167 antennes et 1446 radios ont été saisis.

Selon la justice américaine, le matériel saisi permettait de couvrir tout le golfe du Mexique et même le Guatemala. L'utilisateur principal était le cartel Zetas, un cartel considéré comme le plus violent et le sophistiqué du Mexique selon l'agence américaine de lutte contre la drogue (DEA).

Ce réseau radio aurait été créé en 2006 par José Luis Del Toro Estrada. Cet expert en communication a été condamné en 2006 par le tribunal de Houston au Texas mais son procès a permis de comprendre la création du réseau.

Selon José Luis Del Toro Estrada, les dirigeants des principaux cartels auraient financé la construction de ce réseau radio en 2006 pour un coût inconnu mais estimé à plusieurs millions de dollars. Les autorités mexicaines pensent que le réseau n'était pas unifié mais plutôt fractionné, ce qui permettait aux cartels de s'organiser localement sans risquer de faire tomber tout le réseau. Les membres des cartels avaient un émetteur-récepteur avec eux pour communiquer rapidement les mouvements de la police et de l'armée mais aussi coordonner la livraison de drogue et les kidnappings. Chaque antenne relais était camouflée et peinte pour se fondre dans le paysage.

Un coup dur mais pas insurmontable pour les trafiquants

Le système radio semble être un "réseau à faible coût, hautement extensible et maintenable", pour Gordon Housworth directeur du Intellectual Capital Group, un groupe d'expert technologique américain. Ce réseau simple, fiable et modifiable au gré des besoins démontre une grande sophistication de la part de Zetas. Ce cartel est composé en parti par des déserteurs des forces spéciales mexicaines et des membres corrompus de la police.

Pour le moment on ne sait pas si les cartels seront gênés par les saisies répétées du matériel. Même s'ils ont du mal à remplacer les antennes détruites, la communication se fait de plus en plus via des messages internet cryptés. Et c'est sans compter sur la résistance de Zetas. Dans son fief de Nuevo Laredo, au nord du Mexique, les antennes poussent sur les toits et les terrains vagues. Un soldat a déclaré à l'Associated Press que même lorsque les autorités détruisent une antenne elle est rapidement remplacée.

Le Mexique est engagé dans une "guerre" contre les cartels de la drogue depuis la fin de l'année 2006. On estime à 43 000 le nombre de victimes de cette lutte et à 100 000 le nombre de narcotrafiquants.

RTBF avec ABC News

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK