La photo du petit Aylan était d'intérêt général selon le Conseil de déontologie

De très nombreux médias ont publié la photo du corps de ce petit garçon échoué sur une plage turque. Les commentaires ont alors été très nombreux et accusaient notamment les médias de délibérément manipuler l'opinion publique dans un sens favorable aux réfugiés.

Le Conseil de déontologie journalistique (CDJ) a été interpellé et rend aujourd'hui son avis indiquant que "des photos peuvent contenir un apport informatif significatif qui prend le pas sur leur caractère éventuellement choquant et justifie leur publication. (…) L’horreur réside dans l’existence de scènes de ce genre, pas dans le fait de les montrer".    

Les médias, selon le CDJ ont donc respecté les normes déontologique en publiant cette photo: "La véracité des images, à vérifier ; leur contenu informatif ; le respect de la vie privée et de la dignité des personnes... Lorsque ces règles sont respectées, les journalistes ont le devoir d’informer le public des sujets d’intérêt général". C'était le cas selon le CDJ pour la photo d'Aylan Kürdi.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK