Facebook et Instagram recommencent à fonctionner

Facebook et Messenger ont recommencé à fonctionner dans la soirée de lundi. Mardi matin, les différents outils de la société américaine revenaient progressivement à la normale.

La panne qui a frappé les applications de Marc Zuckerberg a démarré vers 16h30. L'information a été détectée initialement par le site Downdetector. Selon la géolocalisation de ces erreurs, plusieurs pays sont concernés et plus particulièrement la France et les Etats-Unis. 

Ce lundi soir, vers 22h30, la panne perdurait encore. Nos confrères du New York Times rapportent que certains employés de Facebook n'arrivent pas à rentrer au sein des bureaux puisque leurs badges ont arrêté de fonctionner. La plateforme de communication interne à l'entreprise est, elle aussi, hors service pour le moment. 

Des difficultés pour le personnel

Selon le New York Times, certains employés auraient été envoyés aux data centers de Santa Clara pour régler le problème manuellement. 

Entre-temps, l'action de Facebook à Wall Street chute : elle descend de 4,89% ce lundi à cause de la panne et des révélations d'une lanceuse d'alerte. Depuis ses sommets début septembre, le titre a perdu 15%.

En une séance, à cause de la chute de ses actions, le cofondateur du groupe Mark Zuckerberg, 37 ans, a perdu plusieurs milliards de dollars en quelques heures.


►►► A lire aussi : Facebook privilégie "le profit à la sûreté", accuse une lanceuse d’alerte qui a fait fuiter des documents internes


Le directeur de la technologie de Facebook s'est exprimé vers 21h30 pour s'excuser de la panne et des inconvénients occasionnés: comme le soulignent déjà nos confrères du New York Times, Facebook est énormément utilisé par des utilisateurs non seulement pour communiquer, mais aussi pour des activités publicitaires. La panne pourrait avoir donc un réel impact sur les travailleurs concernés. 

 

Selon The Verge, la panne a commencé dès que Antigone Davis, la directrice de la sécurité de Facebook, était en direct sur la chaîne d'info américaine CNBC pour défendre les politiques de l'entreprises en matière de traitement de donnés. 

Sur Twitter, Andy Stone, responsable de la communication sur Facebook, a reconnu la panne sans toutefois donner davantage d'informations. 

Le compte Twitter de Whatsapp a, lui aussi, voulu rassurer les internautes. Il dit travailler afin de résoudre la faille.

A propos de Facebook...Extrait du JT de 19h30 (4 octobre 2021)

 

"Instagram et ses amis ont un peu du mal en ce moment, et vous avez peut-être des difficultés à les utiliser. Restez avec nous, nous nous en occupons", ont renchéri les équipes de communication d'Instagram.

Les problèmes techniques ou de cybersécurité qui bloquent temporairement l'accès aux sites et applications ne sont pas rares, mais la durée et l'ampleur de cette interruption de quatre services utilisés par des milliards de personnes en font un incident majeur.

Sur Twitter, de nombreuses rumeurs circulaient sur les causes possibles du problème, et les conséquences pour les employés de Facebook, qui auraient eux-mêmes des problèmes de connexion en interne.

Le groupe technologique n'a pas communiqué sur l'origine de la panne, mais des experts en cybersécurité ont relevé des signes montrant que les chemins informatiques d'accès aux plateformes de Facebook ont été perturbés.

Quelques pistes sur les causes de la panne

"Facebook et d'autres sites affiliés ont disparu d'Internet dans un déluge de mises à jour de BGP", un protocole de routage informatique, a ainsi tweeté John-Graham-Cumming, le directeur technologique de la société Cloudflare.

Il a fait part d'un "grand nombre de changements (principalement des routes retirées)" intervenus quelques minutes avant que l'accès ne soit rompu.

A Wall Street, le cours de Facebook, déjà en baisse en début de séance, accélérait ses pertes et chutait de près de 6%, précise l'AFP. 

Facebook fragilisé

La panne intervient alors que la plateforme aux près de 3 milliards d'utilisateurs mensuels traverse l'une des pires crises sur sa réputation depuis deux semaines, à cause des révélations d'une lanceuse d'alerte.

Ancienne ingénieure chef de produit chez Facebook, Frances Haugen a fait fuiter de nombreux documents internes et a accusé le groupe de "(choisir) le profit plutôt que la sûreté" de ses utilisateurs, dans un entretien diffusé par la chaîne CBS dimanche.

Elle doit être interrogée mardi par les élus américains lors d'une audition consacrée à l'impact de Facebook et Instagram sur les enfants et adolescents.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK