La Palme d'Or du Magnifique

L'émotion était palpable dans la salle Debussy du Palais des Festivals. Ils étaient tous là pour célébrer Jean-Paul Belmondo : ses vieux copains du Conservatoire, comme Jean-Pierre Marielle, Pierre Vernier et Jean Rochefort, ses metteurs en scène complices, comme Georges Lautner, Claude Pinoteau et Claude Lelouch sans oublier des partenaires à l'écran comme Charles Gérard ou Richard Anconina.

Après une très longue "standing ovation", le président du festival Gilles Jacob a remis à Bébel une belle surprise : "Bonsoir, bonsoir Jean-Paul, je crois que ce soir, vous avez réussi une des plus belles de vos cascades ! Chose promise, chose due, nous allons vous remettre la Palme d'or."

Diminué depuis son AVC, s'appuyant sur une canne, Belmondo, le teint bronzé contrastant avec ses beaux cheveux blancs, a dit quelques mots : "Je suis très ému par cette Palme qui m'envoie droit au cœur, et mes amis, je vous dis un grand merci du fond du cœur !"

Belmondo a offert au Festival un des plus beaux moments de cette édition 2011. Il reste "le Magnifique" !

H. Dayez

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK