La maison du directeur de la radio-télévision publique kosovare visée par une attaque

Sur son site web, la RTK condamne l'attaque de la maison de son directeur
Sur son site web, la RTK condamne l'attaque de la maison de son directeur - © Tous droits réservés

La maison du directeur de la radio-télévision publique au Kosovo a été la cible d'un engin explosif lancé par un inconnu, la seconde attaque de ce type en une semaine, a annoncé la police lundi.

"Un engin explosif a été lancé dans l'arrière-cour" de Mentor Shala, directeur général de la RTK, la radio-télévision du Kosovo, qui vit à Pristina, tard dimanche, a détaillé la police dans un communiqué.

L'engin, probablement une grenade, n'a fait aucun blessé, d'après la police.

"L'explosion était très puissante", a précisé Mentor Shala aux journalistes. "Toute la famille était à l'intérieur, et heureusement personne n'a été blessé". La police a ouvert une enquête.

Le 22 août, une grenade avait été lancée dans la cour intérieure des locaux de la RTK dans la capitale kosovare, provoquant des dégâts matériels.

"Un acte criminel dirigé contre la liberté des médias au Kosovo"

Les motifs et auteurs des attaques sont encore inconnus, mais un communiqué du gouvernement décrit l'agression de dimanche comme "un acte criminel dirigé contre la liberté des médias au Kosovo". Sur son site web, la RTK condamne l'attaque dirigée contre son directeur générale.

Les défenseurs de la liberté de la presse alertent dans leurs rapports sur le fait que journalistes et organes de presse au Kosovo sont souvent menacés.

En septembre 2014, un journaliste spécialisé dans des questions liées à l'islam dans la politique avait été menacé de "décapitation" en raison de ses articles critiques visant des intégristes musulmans de son pays.

En octobre de la même année, un autre journaliste d'une chaîne de télévision privée du Kosovo avait été poignardé sur son lieu de travail à Pristina par un homme apparemment mécontent de la manière dont il avait été décrit dans un reportage.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK