La lettre de Gérard Depardieu suscite critiques et sarcasmes en Russie

Gérard Depardieu et Vladimir Poutine le 11 décembre 2010 là Saint Petersbourg
Gérard Depardieu et Vladimir Poutine le 11 décembre 2010 là Saint Petersbourg - © Alexei Nikolsky

La lettre de Gérard Depardieu remerciant Vladimir Poutine de lui avoir accordé la citoyenneté russe et faisant l'éloge de la démocratie en Russie a provoqué un concert de critiques et sarcasmes envers l'acteur français sur les réseaux sociaux russes vendredi.

"Gérard, viens le 31 janvier sur la place Trioumfalnia (à Moscou), avec ton nouveau passeport russe en poche. Tous les 31, à 18 heures, sur cette place, des citoyens russes exigent le droit de se réunir paisiblement, comme prévu par l'article 31 de la Constitution. On t'attend Gérard !", a lancé l'écrivain Edouard Limonov, opposant actif à Vladimir Poutine.

"Voilà pour toi une invitation à jouer un rôle historique réel de défenseur des libertés en Russie", a poursuivi sur le réseau social LiveJournal Edouard Limonov, qui se fait régulièrement arrêter par la police lors de ces manifestations.

Dans une lettre rendue publique jeudi soir par la chaîne de télévision russe Pervyi kanal, Depardieu déclarait : "J'en ai même parlé à mon Président, François Hollande (...) Il sait que j'aime beaucoup votre Président Vladimir Poutine et que c'est réciproque. Et je lui ai dit que la Russie était une grande démocratie".

"On n'oubliera et on ne lui pardonnera jamais cette phrase: 'c'est une grande démocratie'", a déclaré le journaliste Matvei Ganapolski sur la radio d'opposition Echo Moskvy.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK