La Hongrie décide de quitter le concours Eurovision de la chanson, car "trop gay" à son goût

La Hongrie décide de quitter le concours Eurovision de la chanson, car "trop gay"
2 images
La Hongrie décide de quitter le concours Eurovision de la chanson, car "trop gay" - © Tous droits réservés

La Hongrie ne participera pas au concours Eurovision de la chanson en 2020. La décision a été prise, car la compétition serait "trop ​​gay" pour le goût du gouvernement d'extrême droite et des responsables des médias publics locaux.

Bien qu'aucune raison officielle n'ait été donnée à l'annonce de ce retrait à notre confrère du Guardian basé à Budapest, cette décision intervient alors que la rhétorique homophobe s'intensifie en Hongrie. Le Premier ministre, controversé, Viktor Orbán, a lancé une politique intitulée "La famille avant tout" visant à aider "les familles traditionnelles et à stimuler le taux de natalité du pays".

Les racines chrétiennes de la Hongrie, l'affirmation du mariage comme une union entre un homme et une femme ont comme été gravées dans le marbre par le gouvernement en place. Toute loi sur le mariage homosexuel est impossible. Les valeurs libérales ont de moins en moins leur place. Sauf peut-être à Budapest.

Un peu plus tôt cette année, le président du parlement hongrois avait comparé l'adoption à la pédophilie, tandis qu'un commentateur de télévision pro-gouvernemental avait qualifié l'Eurovision de "flottille homosexuelle" et a déclaré que le fait de ne pas y participer serait "bénéfique pour la santé mentale du pays".

En 2011, la Turquie s'était déjà retirée, elle aussi, du concours, le jugeant "inadapté pour les enfants et à l'encontre des valeurs morales". 

L'Eurovision 2020 aura lieu du 12 au 16 mai 2020 à Rotterdam avec 41 pays représentés dont 2 nouveaux, l'Ukraine et la Bulgarie et donc sans la Hongrie et le Monténégro.

Racisme : des Belges qui émigrent en Hongrie (19/10/2018)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK