L'Union Belge abandonne sa collaboration avec Damso, pas de chanson officielle pour les Diables

 L'Union Belge (URBSFA) a finalement décidé de renoncer à son choix du jeune rappeur bruxellois d'origine congolaise Damso pour le futur "hymne" devant accompagner les Diables Rouges au Mondial en Russie.

Face aux critiques qui se sont multipliées ces derniers jours, notamment de la part d'une association féministe qui avait interpellé les sponsors de l'équipe nationale sur le sujet, l'UB indique toutefois "déplorer au plus haut point la controverse sociale".La fédération précise que la collaboration avec Damso a été arrêtée "de commun accord". "La controverse sociale autour dudit artiste et l'agitation de ces derniers jours font en sorte de détourner complètement l'attention de tout ce qui prime pour l'Union Belge de Football. Nous endossons la pleine responsabilité de cette controverse et de cette agitation. Nous en tirerons certainement les leçons nécessaires pour le futur afin de véhiculer nos valeurs positives avec encore plus de conviction", ajoute l'Union Belge. 

Dans les faits, cela veut aussi dire qu'il n'y aura pas du tout d'hymne officiel pour la compétition en Russie. 
Après les critiques d'associations féministes critiquant les textes mysogynes du chanteur, la pression des sponsors est passée par là. Celle de Proximus notamment. Hier, Dominique Leroy sa patronne, a dit ne pas se retrouver dans ce choix. Elle a palidé auprès de l'Union belge pour qu'elle revienne sur sa décision.
 

Hymne des Diables Rouges par Damso : la polémique enfle JT du 07/03

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK