Festival de Cannes: pas de Belge pour l'ouverture mais une forte représentation

Plusieurs Belges monteront encore cette année le célèbre tapis rouge à Cannes
6 images
Plusieurs Belges monteront encore cette année le célèbre tapis rouge à Cannes - © C. Biourge - RTBF

La 65e édition du Festival de Cannes s'ouvre ce mercredi soir avec le dernier film de Wes Anderson, "Moonrise Kingdom" et un jury présidé par le cinéaste italien, Nanni Moretti. Pas de Belge sur le tapis rouge pour cette soirée d'ouverture. Par contre, ils seront encore nombreux à défiler sur la Croisette cette fois-ci.

Matthias Schoenaerts ("Rundskop") et Bouli Lanners seront les premiers Belges à monter les marches du Festival de Cannes, ce jeudi, aux côtés de Jacques Audiard qui, après son Grand Prix pour "Un prophète" en 2009, revient sur la Croisette avec "De rouille et d'os" en lice pour la Palme d'Or.

Matthias Schoenaerts y tient le rôle principal avec Marion Cotillard. L'histoire d'Ali et de Stéphanie, deux êtres qui ne sont pas épargnés par la vie et qui, au travers d'un drame, apprennent à se connaître. 

L'effet Geneviève Lhermitte

Nommé avec "Elève libre" à la Quinzaine des réalisateurs en 2008, notre compatriote, Joachim Lafosse, se retrouve cette fois en Sélection officielle, dans la section Un Certain Regard, avec "A perdre la raison", le film s'inspirant de l'affaire Lhermitte, ce quintuple infanticide qui a ébranlé la Belgique en février 2007.

Emilie Dequenne, découverte dans "Rosetta" des frère Dardenne, y incarne Geneviève Lhermitte aux côtés de Tahar Rahim ("Un prophète") et de Niels Arestrup. Le film sera projeté le 22 mai sur la Croisette et l'évènement est très attendu.

Précisons que si "A perdre la raison" ne concourt pas pour la Palme d'Or, Un Certain Regard est une section qui reste prestigieuse. Ses membres du jury, présidés par le réalisateur britannique Tim Roth, ont été dévoilés ce lundi. On y retrouve notamment l'actrice Leïla Bekhti et la réalisatrice et productrice française, Tonie Marshall.

Le retour de Benoît Poelvoorde

Autre évènement très attendu : la projection du "Grand Soir", le dernier film des réalisateurs français Benoît Delépine et Gustave Kerven ("Mammuth", "Louise-Michel"). Benoît Poelvoorde et Albert Dupontel en sont les acteurs principaux. Mais l'acteur namurois n'est pas le seul représentant belge à l'affiche. On y retrouve également Bouli Lanners, Brigitte Fontaine, Serge Larivière et Yolande Moreau.

Également en lice dans la catégorie Un Certain Regard, "Le Grand Soir" sera projeté le même jour que le film de Joachim Lafosse.

Jérémie Renier et Thomas Doret

Comme Emilie Dequenne, Jerémie Renier et Thomas Doret ont tous les deux été découverts par Jean-Pierre et Luc Dardenne. Si pour Jérémie Renier c'était en 1996 avec "La Promesse", Thomas Doret n'est rien d'autre que le "Gamin au vélo" des frères Dardenne, film récompensé par le Grand Prix à Cannes l'année dernière.

Thomas Doret se retrouve cette année à l'affiche de "Renoir" de Gilles Bourdos qui fera la clôture dans la section Un Certain Regard. Il y joue aux côtés d'un monstre du cinéma, Michel Bouquet.

Quant à Jérémie Renier, après avoir incarné Claude François dans "Cloclo", on le retrouve dans un film argentin de Pablo Trapero, "Elefante blanco". Un film également en compétition dans la section Un Certain Regard. Ce sera pour le lundi 21 mai.

Un film d'animation belge à La Quinzaine

Parallèlement à la Sélection officielle (la Compétition et Un Certain Regard), on retrouve pendant le Festival de Cannes, d'autres compétitions. La Quinzaine des Réalisateurs est très certainement la plus réputée.

Après le sacre de Bouli Lanners pour "Les Géants" l'année dernière, on y retrouve "Ernest et Célestine", de Stéphane Aubier, Vincent Patar et Benjamin Renner. Si les deux premiers sont Belges, le troisième est Français.

Stéphane Aubier et Vincent Patar, les parents de "Pic Pic et André", étaient déjà venus à Cannes en 2009 avec "Panique au village". Cette fois, ils reviennent pour un film d'animation d'un tout autre genre. Fini les figurines, place ici à l'aquarelle avec une histoire destinée aux 4-8 ans. Précisons que les dialogues et le scénario sont signés Daniel Pennac ("La fée carabine").

D'autres films, d'autres acteurs

Toujours à La Quinzaine, on retrouvera Yolande Moreau (qui joue aussi dans "Le grand soir") dans un film français de Noémie Lvovsky, "Camille redouble".

On retrouvera également Laurent Capelluto ("Rien à déclarer") dans "Operation Libertad" de Nicolas Wadimoff.

De nouveaux espoirs

Dans une autre compétition parallèle, à La Semaine de la Critique cette fois, David Lambert, un jeune réalisateur belge défendra son film "Hors les murs", une histoire d'amour entre deux homosexuels.

Du côté de l'ACID, cette association de cinéastes qui aide à la diffusion en salles de films indépendants, on découvrira la toute jeune réalisatrice et très prometteuse, Amélie van Elmbt avec "La tête la première". En compétition à l'ACID également, Alessandro Comodin qui a étudié à l'Insas et qui propose "L'estate di Giacomo" ("L'été de Giacomo").

Enfin, deux courts métrages belges sont également en compétition : "Cockaigne" d'Emilie Verhamme, en lice pour la Palme d'or du court-métrage et "Matteus", de Leni Huyghe qui figure parmi les quinze films (courts-métrages et moyens métrages) retenus dans la sélection Cinéfondation.

Rappelons aussi que pour cette 65ème édition, c'est Jean-Pierre Dardenne qui présidera le jury de la Cinéfondation et des courts-métrages.

Beaucoup d'autres encore

Outre les coproductions, d'autres Belges défileront plus discrètement sur la Croisette. Nous vous les ferons également découvrir tout au long de ce festival au travers de nos reportages, portraits et interviews. Rendez-vous chaque jour sur notre page spéciale dédiée au cinéma belge et à ses représentants dans son ensemble.

 

C. Biourge

 

Les photos et les bandes-annonces des films à découvrir, ci-contre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Belges à Cannes

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

De rouille et d'os - Bande annonce par UGCDistribution
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK