L'Italie veut des éclaircissements sur l'accès des mineurs à Facebook et Instagram

L'Italie a demandé des éclaircissements à Facebook et Instagram sur l'accès des mineurs aux deux réseaux sociaux, après la mort d'une fillette de 10 ans lors d'un défi au "jeu du foulard" sur TikTok, a annoncé mercredi l'autorité compétente.

L'Autorité indépendante pour la protection des données personnelles "a ouvert hier (mardi) une procédure concernant Facebook et Instagram", a-t-elle indiqué dans un communiqué, précisant avoir pris cette décision "visant à protéger les mineurs sur les réseaux sociaux après l'affaire de la fillette de Palerme et le blocage imposé à TikTok".

TikTok bloqué jusqu'au 15 février 

Dans la foulée du décès de cette fillette, l'accès de TikTok a été bloqué vendredi aux utilisateurs dont l'âge n'est pas garanti. Cette mesure est en vigueur jusqu'au 15 février, date à laquelle TikTok devra avoir satisfait aux demandes du régulateur italien.

Cette décision a été prise en urgence après l'annonce de la mort à Palerme (Sicile, sud) de la fillette de 10 ans, asphyxiée alors qu'elle se filmait avec son téléphone portable sur TikTok. Or, l'inscription de celle-ci sur le réseau, très populaire chez les adolescents, "n'a pas été refusée par l'entreprise" malgré l'âge de la fillette, inférieur aux 13 ans minimum prévus par TikTok, avait critiqué l'Autorité de protection des données.

Inscription des mineurs 

Cette dernière a relevé mercredi que "plusieurs articles de presse ont rapporté que la fillette aurait plusieurs comptes ouverts" sur Facebook et Instagram. "L'Autorité a donc demandé à Facebook, qui contrôle aussi Instagram, de fournir une série d'informations, notamment combien de profils avait la mineure et, si cela était confirmé, d'expliquer comment il avait été possible pour une mineure de dix ans de s'inscrire sur les deux réseaux sociaux".

L'Autorité "a demandé surtout des indications précises sur les modalités d'inscription aux deux réseaux sociaux et sur les procédures de vérification de l'âge des usagers adoptées pour contrôler le respect de l'âge minimum pour pouvoir s'inscrire". Facebook dispose d'un délai de 15 jour pour répondre à ces demandes.

Selon l'Autorité, "les vérifications en cours seront étendues aux autres réseaux sociaux, en particulier concernant les modalités d'accès des mineurs".

Cette même instance avait déjà lancé une procédure contre TikTok en décembre 2019, lui reprochant son "manque d'attention à la protection des mineurs, la facilité de contourner l'interdiction de s'inscrire pour les plus petits et le manque de transparence et de clarté des informations données aux usagers ainsi que les réglages prédéfinis non respectueux de la vie privée".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK