L'Avenir: les contours de la restructuration restent flous

Hier, le futur du quotidien était débattu au Parlement de Wallonie. Aujourd'hui, un nouveau conseil d'entreprise extraordinaire a débuté à 10h et s'est conclu à 15h30. Directions et représentants des travailleurs ont confronté leurs pistes de solutions. Pour l'instant, peu d'éléments sur la façon dont cette restructuration va être réalisée ont été transmis aux travailleurs.

Le groupe l'Avenir a, cependant, réaffirmé sa volonté de se séparer de soixante équivalents temps plein, soit un quart du personnel. Parmi eux, trente-six équivalents temps plein journalistes, vingt dans la cellule commerciale, quatre au service de support.  

Du côté des représentants des travailleurs, on pointait des précisions "insuffisantes" sur cette réorganisation avant la réunion. À la sortie, beaucoup d'interrogations restent en suspend.

Pour les travailleurs, il s'agit d'un plan économique qui est appliqué au personnel. "La question n'est pas de savoir quel journal on veut demain. Il s'agit d'un plan économique, pas de redéploiement" exprimait l'un des travailleurs à la sortie de la réunion. La direction du groupe maintient le contraire. 

Un nouveau conseil d'entreprise fixé lundi

Ce 12 novembre, un nouveau conseil d'entreprise sera tenu. Des réunions syndicales seront également organisées. Une nouvelle journée sous tension pour les travailleurs qui ne savent pas encore de quoi leur "Avenir" sera fait.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK