L'Algérie coupe internet pour empêcher la fraude au baccalauréat

L'Algérie coupe internet pour empêcher la fraude au baccalauréat
L'Algérie coupe internet pour empêcher la fraude au baccalauréat - © Tous droits réservés

Internet a été coupé mercredi sur l'ensemble du territoire algérien durant la première heure de chacune des deux premières épreuves du baccalauréat, et il en sera ainsi tout au long de l'examen, jusqu'au 25 juin, afin d'éviter les fraudes.

Entre 08H30, lancement de la première épreuve du baccalauréat 2018, et 09H30, puis au début de la 2e épreuve, entre 11H30 et 12H30, tous les accès à internet -fixe ou mobile- ont été coupés, a constaté le bureau de l'AFP à Alger. Une troisième coupure d'une heure est prévue mercredi après-midi, selon un programme communiqué par l'opérateur public Algérie Télécom.

L'internet sera ensuite coupé chaque jour au début de chaque épreuve, durant une heure le matin et durant une heure l'après-midi, jusqu'au lundi 25 juin, "conformément aux instructions du gouvernement visant à assurer le bon déroulement des épreuves du baccalauréat", indique Algérie Télécom.

Les autorités ont demandé cette année aux opérateurs publics et privés de couper totalement internet au début des épreuves, selon Ali Kahlane, président de l'Association des opérateurs de télécoms alternatifs (privés). Le cahier des charges des opérateurs les contraint à se conformer à toute demande en ce sens, a-t-il ajouté.

La session 2016 du bac algérien avait été entachée par une fraude massive, les sujets ayant fuité sur les réseaux sociaux, avant ou au début des épreuves, permettant aux retardataires d'en profiter.

Sujet de Canal Algérie

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK