L'aide à la presse francophone approuvée par le gouvernement de la FWB

L'aide à la presse francophone approuvée mercredi en gouvernement
L'aide à la presse francophone approuvée mercredi en gouvernement - © Sand R.

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a attribué mercredi plus de 7,6 millions d'euros de subsides au titre de l'aide à la presse écrite francophone.

Ces subsides sont distribués aux quotidiens sur base de différents critères, comme le nombre de journalistes professionnels qu'ils emploient sous contrat de travail, de leur diffusion payante, etc, ainsi qu'en fonction d'enveloppes d'aides spécifiques (notamment pur l'engagement de journalistes salariés, pour l'adaptation aux technologies modernes de communication, ou encore à la préservation de la diversité de la presse, ...).

A ce titre, les journaux de l'Avenir reçoivent une aide de 1,7 million d'euros. Ceux de Sudpresse bénéficient de plus de 1,6 million d'euros, contre près de 1,2 pour Le Soir.

La Dernière Heure reçoit, elle, un million d'euros environ, tout comme la Libre Belgique.

Le journal L'Echo perçoit pour sa part 668 000 euros.

La Communauté française est compétente en matière d'aide à la presse écrite. Cette politique vise à maintenir la diversité des titres de presse et préserver le pluralisme d'opinions.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK