L'actu du web et des médias : Theresa May huée, Vladimir Poutine embarrassé

Theresa May, huée et chahutée par une dizaine de personnes alors qu’elle s’empresse de sortir d’un bâtiment et de monter dans sa voiture. Une scène qui se déroule dans North Kensington, un quartier de Londres.

Ces personnes en colère sont des victimes et des familles qui ont perdu des proches dans l’incendie de la tour Grenfell à Londres, il y a une dizaine de jours. Ils reprochent à Theresa May de ne pas avoir pris la mesure du drame et de s’être rendue trop tard sur les lieux de l’incendie. Des personnes qui n’acceptent pas les excuses de la Première ministre britannique. Theresa May avait reconnu que le soutien initial apporté aux victimes n’a pas été satisfaisant.

Vladimir Poutine interviewé par Oliver Stone : une scène polémique

Vladimir Poutine interviewé pendant quatre heures par le cinéaste Oliver Stone. Un entretien diffusé en plusieurs épisodes et fortement médiatisé en Russie. Un documentaire qui fait polémique. Mais durant cet interview, c'est un détail qui a attisé la curiosité des internautes.

Une scène où Vladimir Poutine montre au cinéaste une vidéo sur son smartphone. D’après le président russe, ces images sont celles de frappes russes en Syrie. Avec ces vidéos, Vladimir Poutine vante l’efficacité de ces frappes. Il explique à Oliver Stone comment les forces aériennes opèrent.

Mais, plusieurs internautes ont cherché sur la toile. Ils ont trouvé que ces images ressemblent à celles d’autres attaques aériennes. D’après ces internautes, les images sur le smartphone du président russe sont celles de frappes américaines en Afghanistan en 2003.

Le porte-parole du Kremlin juge cette comparaison et cette démonstration absurde. Pour le Kremlin, Vladimir Poutine n’a pas menti et cette vidéo est authentique. Pour se défendre, le porte-parole russe explique que l’on entend des pilotes parler en russe et pas en anglais sur ces images.

De son côté, Oliver Stone a réagi dans un média russe en déclarant : Pourquoi Vladimir Poutine aurait-il menti ?

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK