L'actu du web et des médias: communication de l'Elysée, cartoon dégradant à la VUB, réseaux sociaux interdits

Première polémique sur la façon dont l’Elysée organise sa communication en France

Plusieurs médias ont dénoncé la décision de l’équipe de communication d’Emmanuel Macron de choisir les médias et journalistes qui accompagnent le président lors de son déplacement au Mali. Dans une lettre ouverte publiée hier, signée par des sociétés des journalistes d'Europe 1, Libération, l'AFP, BFMTV, Le Figaro, France Info, France Inter et beaucoup d’autres, les journalistes dénoncent "une atteinte au respect de la liberté de la presse et donc à la démocratie".

Un cartoon pousse le vice-président des jeunes N-VA à démissionner

Samedi soir, Dylan Vandersnickt, le vice-président des jeunes N-VA, a publié un cartoon polémique sur le mur Facebook de Naomi, une étudiante de la VUB. Ce cartoon représentait plusieurs personnages, dont une fille en train de se faire violer et un garçon exécuté. Sur leurs visages, deux photos étaient collées : celle de Naomi, l’étudiante de la VUB et de son ami Yassin. Naomi a témoigné : "J’étais morte de honte. C’est de l’intimidation sexuelle". Cette polémique a fait le tour des réseaux sociaux, et poussé Dylan Vandersnickt à la démission.

Le président Petro Porochenko interdit les réseaux sociaux russes dans le pays

Plusieurs réseaux sociaux russes ont été bloqués en Ukraine, dont l’équivalent de Facebook en Russie utilisé par 12 millions d’Ukrainiens. Cette décision divise le pays. Certains parlent d’une sanction nécessaire, urgente face à la propagande russe. D’autres évoquent des mesures dignes d’un gouvernement autoritaire. Certains parlent même d’une cyberdictature.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir