L'actrice Rebel Wilson obtient plusieurs millions de dollars australiens de dédommagement

L'actrice accusait la société de diffamation, en lien avec huit articles qui la dépeignaient comme une jeune femme qui avait menti sur son nom, son âge et son enfance dans le but de percer à Hollywood.
L'actrice accusait la société de diffamation, en lien avec huit articles qui la dépeignaient comme une jeune femme qui avait menti sur son nom, son âge et son enfance dans le but de percer à Hollywood. - © Paul Conrad - AFP

L'actrice australienne Rebel Wilson a obtenu mercredi plus de 4,5 millions de dollars australiens (environ 3 millions d'euros) de dédommagement à la suite d'une action en justice face à à l'entreprise Bauer Media, qui publie de nombreux magazines.

L'actrice accusait la société de diffamation, en lien avec huit articles qui la dépeignaient comme une jeune femme qui avait menti sur son nom, son âge et son enfance dans le but de percer à Hollywood. La justice s'était rangée de son côté en juin dernier.

Mercredi, la Court suprême du Victoria, à Melbourne, a chiffré le dédommagement dû à 4,5 millions de dollars australiens, pour avoir nui à la réputation de l'actrice.

Rebel Wilson, 37 ans, est connue pour ses rôles dans les films "Pitch Perfect" et "Bridesmaids," entre autres. Elle a maintenu que les articles lui avaient coûté des offres de rôles importants et avaient donc gravement nui à sa carrière. Les textes en question avaient été publiés en 2015, notamment dans Woman's Day, Australian Women's Weekly, et OK. Selon le groupe de médias public ABC, il s'agit du plus important montant de dommages et intérêts pour diffamation jamais octroyé par un tribunal australien.

Les informations incriminées, publiées par Bauer Media, se basaient "sur une source qui demandait à être payée et à rester anonyme", et le groupe les a répandues en sachant pourtant qu'elles étaient fausses, selon le juge.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir