Justice: l'usage de "ransomwares" sera plus vite et mieux réprimé

Un ransomware est un programme malveillant
Un ransomware est un programme malveillant - © ROB ENGELAAR - AFP

Le Collège des procureurs généraux belges a annoncé qu'il avait diffusé une nouvelle circulaire en matière de cybercriminalité, plus précisément concernant les "ransomwares" ou "rançongiciels", des virus informatiques avec demande de rançon. Un procès-verbal spécifique et uniformisé a été élaboré afin de permettre aux policiers de rédiger plus rapidement et de manière précise toute plainte pour "ransomwares". Également, le délit sera poursuivi en justice sous les préventions d'extorsion et de sabotage informatique.

La nouvelle circulaire a pour but de permettre d'identifier plus rapidement toute attaque informatique mais aussi de rassembler plus rapidement les informations concernant des attaques similaires. "Dans un premier temps, au sein de la Belgique, et, ensuite, au niveau international", annonce le Collège.

"Toutes les plaintes seront traitées par le même magistrat de parquet, plus spécifiquement, le magistrat de référence 'Cybercriminalité' de chaque arrondissement".

 Le phénomène des "ransomwares", ou "virus preneurs d'otage", est un programme informatique malveillant qui exécute une manipulation indésirable dans le système informatique d'une victime et qui réclame ensuite une rançon pour que le système fonctionne à nouveau normalement. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK