Journée pour un internet plus sûr: une cinquantaine d'écoles sensibilisées mardi au cyberharcèlement

Ce mardi, les professeurs d'une cinquantaine d'écoles secondaires du pays vont présenter à leurs élèves une animation sur le cyberharcèlement et la protection de la vie privée sur internet. Il s'agit de vidéos développées par un consortium composé par Child Focus, Mediawijs, Media Animation, le Conseil supérieur de l'éducation aux médias et le Centre for Cybersecurity Belgium, à l'occasion de la Journée pour un internet plus sûr.

Le Safer Internet Day ou Journée pour un internet plus sûr est un événement annuel financé depuis 1999 par la Commission européenne. Son succès dépasse les frontières de l'Union européenne, puisqu'il est célébré dans plus de 110 pays.

Le slogan de l'édition 2018, "Un meilleur Internet commence avec toi", met l'accent sur la responsabilisation des internautes, et en particulier des jeunes.

"Selon une étude menée par l'ULB fin 2016, plus de 95% des francophones âgés entre 12 et 18 ans ont un smartphone qu'ils utilisent plus de quatre heures par jour. Un jeune sur cinq a déjà fait ou vécu du sexting (jeunes qui envoient des photos d'eux-mêmes dénudés ou sexy par SMS, email, webcam...). Le cyberharcèlement touche les jeunes dans les mêmes proportions", rappelle Child Focus.

Une cinquantaine d'écoles participantes

Les acteurs du consortium ont développé une animation à destination des professeurs du secondaire centrée sur le cyberharcèlement et la protection de la vie privée sur internet. Selon Child Focus, une cinquantaine d'écoles se sont engagées à la présenter ce mardi à leurs élèves, afin qu'ils questionnent ce qu'ils postent sur les réseaux sociaux.

Cette animation, d'une durée de 50 minutes, sera disponible sur le site www.saferinternetday.be afin qu'un maximum de professeurs s'en servent tout au long de l'année, espère la porte-parole de Child Focus.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK