Journées mondiales sans portable: le smartphone rend-il idiot?

Trois jours pour réfléchir à sa propre utilisation du smartphone.
Trois jours pour réfléchir à sa propre utilisation du smartphone. - © CHANDAN KHANNA - AFP

Pour la 19ème année, les Journées Mondiales sans téléphone portable et smartphone débutent ce 6 février. Pendant trois jours, les utilisateurs sont invités à réfléchir à leur manque de concentration et leur perte d'autonomie potentiellement causées par l'usage du téléphone. 


►►► A lire aussi: Nous avons testé une journée sans smartphone (et ce n'était pas évident)


En 2001, l'écrivain français Phil Marso lance la Journée Mondiale sans téléphone portable. Il propose lors de cette première édition de lâcher son téléphone pendant 24 heures. Il n'appelle pas au boycott de ce dernier mais plutôt à une utilisation restreinte. Trois ans plus tard, l'événement est allongé sur trois jours afin de susciter la réflexion sur cet objet quotidien. Le mot smartphone est rajouté au nom initial de ces journées en 2008. Depuis trois ans, Phil Marso propose six défis aux étudiants à l'occasion de cette campagne afin de réduire leur temps passé sur le téléphone. L'initiateur encourage d'ailleurs les écoles à inciter les étudiants à participer à l'action. 

L'effet Flynn inversé

Tous les ans, Phil Marso établit un thème de réflexion qui traversera ces trois jours. Cette année, il choisit ce titre provocateur : "Smartphone : l'Idiocracy a-t-elle sonné ?". Le terme "Idiocracy" fait ici référence au film du même nom datant de 2007 où l'intelligence humaine avait nettement baissé en quelques années.


►►► A lire aussi: "J'ai la mémoire qui flanche", est-ce la faute au smartphone?


Au 20ème siècle, le quotient intellectuel de la population n'a cessé d'augmenter. Ce phénomène appelé l'effet Flynn s'inverse cependant depuis quelques années. En juin 2018, une étude norvégienne révèle que la baisse de QI observée ces dernières années en Occident est dûe à une cause environnementale. Le monde hyperconnecté dans lequel nous vivons ne sollicite plus notre mémoire comme c'était le cas sans nouvelles technologies. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK