Journalistes tués en Russie: Depardieu appelé à intervenir auprès de Poutine

A peine devenu Russe, Gérard Depardieu est déjà appelé à agir en faveur de la liberté de la presse.
A peine devenu Russe, Gérard Depardieu est déjà appelé à agir en faveur de la liberté de la presse. - © AFP / LOIC VENANCE

Gérard Depardieu aura été rarement aussi médiatisé que ce dimanche de l’Épiphanie. Après la rencontre avec le président Poutine, la présentation de son passeport et la proposition de devenir ministre, Le Gérard Depardieu ("Жерард Депардие" en russe) est maintenant interpelé par un syndicat de journalistes français afin qu'il intervienne auprès de son "ami" Vladimir Poutine, afin de faire la lumière sur "les assassinats de journalistes" en Russie. Longue journée pour le comédien.

"Comme vous êtes l'ami du président de cette grande démocratie, le SNJ-CGT vous serait donc reconnaissant de bien vouloir intervenir auprès de lui pour savoir où en sont réellement les enquêtes sur les assassinats de journalistes", écrit l'un des principaux syndicats de journalistes français dans une lettre ouverte à l'acteur.

Chaînes télé à la solde du pouvoir

Il faudrait aussi "lui demander pourquoi les chaînes de télévision sont entièrement à sa solde, pourquoi certains de nos confrères sont emprisonnés et pourquoi des sites d'information sont régulièrement importunés dès qu'ils rendent publiques des informations dérangeantes pour votre ami et son entourage", poursuit le communiqué.

Dans une lettre dithyrambique envers le régime russe, diffusée jeudi dernier, l'acteur avait estimé que la "Russie était une grande démocratie", ajoutant "j'aime bien la presse, mais c'est aussi très ennuyeux, car il y a trop souvent une pensée unique", rappelle le SNJ-CGT.

Selon le syndicat, plus de vingt journalistes russes ont été tués en quelques années. Les syndicats membres de la Fédération européenne des journalistes (FEJ) attendent "des poursuites efficaces contre les meurtriers de leurs collègues russes qui, justement, luttaient pour une information libre, indépendante et pluraliste", écrit le SNJ-CGT.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK