Jamel Debbouze, Julie Gayet... Ils ont accepté de tester le taux de pesticides dans leurs urines

"Elise Lucet veut que je fasse pipi là-dedans?", interroge Jamel Debbouze, un pot pour échantillon d'urine à la main. Et l'acteur français de la jouer surpris : "Ils sont chelous à 'Envoyé Spécial'". Le point de départ de tout ça, c'est un test lancé par l'équipe du magazine présenté par la journaliste Elise Lucet sur France 2. Au total, une trentaine de personnes, anonymes ou personnalités, ont été testées. Le but : déterminer le taux de pesticides, dont le glyphosate, dans leur corps. 

Le résultat, c'est Jamel Debbouze qui le donne face à Elise Lucet : "J'ai plus de glyphosate que Lilian Thuram". Ce dernier, ex-footballeur membre de l'équipe de France championne du monde en 1998, est tout aussi surpris. "Comme je suis quelqu'un qui fait attention à ce qu'il mange, j'étais persuadé d'être à zéro. Je suis d'une naïveté totale", déplore le sportif.

En première place, on trouve... Julie Gayet

Mais c'est l'actrice Julie Gayet, compagne de l'ex-président François Hollande, qui a le plus fort taux de glyphosate dans l'organisme. Explication apportée par Elise Lucet : "Non ce n'est pas (la faute de la) cantine de l'Elysée parce que, à l'époque, (...) François Hollande (n'y) était plus. Elle nous a dit qu'effectivement elle mangeait un peu n'importe comment juste avant le test."

Ce n'est pas la première fois que des personnalités testent le taux de produits toxiques présents dans leur corps. Début 2017, des personnalités écologistes françaises, dont Nicolas Hulot et José Bové, avaient relevé un "cocktail important de nombreux perturbateurs endocriniens" dans leurs cheveux

"Les cheveux des personnalités testées renferment tous un cocktail important de nombreux perturbateurs endocriniens (de 36 à 68 par personne) bien que quatre familles de substances chimiques seulement aient été recherchées", déclarait alors l'ONG Générations Futures à l'origine de l'étude.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK