Isolé, 20 à 40 ans, risque de dépendance à internet

C'est ce qu'on indiqué jeudi les quotidiens De Standaard et De Morgen.

Ce ne sont donc pas les adolescents qui sont les plus vulnérables, ce qui s'explique par le contrôle effectué par leurs parents sur l'usage qu'il font d'internet, a souligné un responsable du Centrum voor Alcoholen andere Drugproblemen (CAD) du Limbourg.

Une personne dépendante à internet passe entre 40 et 50 heures par semaine sur la toile. Il ne reste plus beaucoup de temps pour des études ou pour une vie sociale dans le monde réel.

Un à quatre pourcents des utilisateurs d'internet seraient accros.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK