Instagram? "Aujourd'hui, c'est plus important qu'un site internet !"

Ils travaillent dans la photo, la déco, les bijoux et cherchent à développer leur audience
2 images
Ils travaillent dans la photo, la déco, les bijoux et cherchent à développer leur audience - © Bruno Fahy - Belga

Un milliard d'utilisateurs par mois, une fréquentation du réseau social qui a doublé les deux dernières années: les chiffres d'Instagram impressionnent. Évidemment, les entreprises ont une carte commerciale de plus en plus importante à jouer. Elles cherchent à développer leur visibilité en ligne. Les influenceurs, qui maitrisent l'outil, sont donc courtisés pour donner des formations et livrer leurs trucs et astuces.

Emilie Duchêne est l'une des ces entrepreneuses digitales. Avant tout, elle est créatrice de bijoux personnalisés à commander en ligne. Son originalité? Une typographie basée sur son écriture. Repérée sur internet, ses créations ont été portées par des anges de Victoria Secret mais aussi par des stars comme Rihanna.

"Les stories sont plus vues que les posts !"

Pour qu'un compte soit considéré comme actif, il faut compter au moins trois publications par jour. À cela, il faut ajouter des stories quotidiennes, c'est à dire ces photos et vidéos sans filtre qui ont surtout pour but de montrer les coulisses d'une activité. Pour Émilie Duchêne, elles sont fondamentales: "Il faut montrer son univers  sans cesse pour que cela entre dans le quotidien des abonnés".

Principale inquiétude des entrepreneurs et entreprises: comment combiner leur travail de base et leur communication ? Émilie consacre, par semaine, une demi-journée à la programmation des ses publications. Elle conseille d'utiliser des outils de planification. "Pour les stories, par contre, il n'y a pas de solution, il faut être actif tous les jours!" admet Émilie.

Les coiffeurs seront pour nous les influenceurs de demain

Devant une trentaine de coiffeurs d'une grande marque de cosmétique, Émilie présente l'outil et répond aux questions. Les attentes sont grandes pour l'entreprise: "Les coiffeurs seront pour nous les influenceurs de demain, c'est à dire qu'ils ont des communautés, des audiences, des clientes qui les suivent et ils peuvent les inspirer, les convaincre et vraiment leur donner l'envie de venir se faire coiffer, de se faire chouchouter en salon grâce à Instagram, qui est un outil génial au niveau de l'inspiration. C'est la possibilité de montrer aux clients ce qu'il est possible de faire en termes de couleurs, en termes de coupes." explique Noémie Lescal, responsable digitale L’Oréal.

Les demandes de formations, elles, s'additionnent pour Émilie dans des secteurs très différents: du vendeur de caviar au dentiste pour enfants.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK