Image fixe d'un monde qui bouge : prendre conscience que la "normalité" n'est plus la même

Chacun de nous est de plus en plus conscient que la "normalité" n’est plus la même (format original en fin d'article).
2 images
Chacun de nous est de plus en plus conscient que la "normalité" n’est plus la même (format original en fin d'article). - © Francesca Comune

Chaque jour, la RTBF vous propose le regard et la plume d’un photographe indépendant sur la crise que nous traversons. Un cliché et un texte publiés chaque jour en soutien à la presse, dans le cadre de "#Restart", le plan de la RTBF lancé en soutien à la culture et aux médias, secteurs durement touchés.


Quand on m’a demandé de prendre des photos autour du thème du "déconfinement", ma réponse a été : "Le confinement est-il terminé ?". Je suis un photographe d’origine italienne, étudiant à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles, et malheureusement, dans mon cas comme dans celui de beaucoup d’autres, l’enfermement semble toujours très présent ; ou plutôt, la vie quotidienne ne semble toujours pas revenir à la normalité à laquelle nous étions habitués.

En raisonnant en ces termes, j’ai essayé de trouver un moyen de représenter cette nouvelle réalité, que chacun de nous commence à connaître jour après jour. Pour ce projet, j’ai choisi de travailler en film noir et blanc, au format 6x6, en essayant de marquer, également à travers de délicates nuances de gris, ce moment si fragile et changeante, qui semble aussi éphémère que le moment d’une prise de vue.

J’ai concentré mon attention en particulier sur les nouveaux modes de vie de la vie urbaine, comme éviter les rassemblements, ou ne pas pouvoir s’asseoir et manger dans un restaurant. Ces changements sont parfois très subtils et fuyants, touchant à différentes nuances de la vie quotidienne, plus ou moins importantes pour nous. Mais je pense que, sans aucun doute et inévitablement, chacun de nous est de plus en plus conscient que la "normalité" n’est plus la même.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK