Image fixe d'un monde qui bouge : l'exposition Mappa Mundi à la Fondation Boghossian

L’exposition Mappa Mundi à la Fondation Boghossian (format original en fin d'article).
2 images
L’exposition Mappa Mundi à la Fondation Boghossian (format original en fin d'article). - © Marina Cox

Chaque jour, la RTBF vous propose le regard et la plume d’un photographe indépendant sur la crise que nous traversons. Un cliché et un texte publiés chaque jour en soutien à la presse, dans le cadre de "#Restart", le plan de la RTBF lancé en soutien à la culture et aux médias, secteurs durement touchés.


Pendant ces longues semaines de confinement, on nous a tellement et trop souvent invités à des visites virtuelles d’expositions, de musées, de galeries qu’une fois les interdictions levées je me suis ruée dans un vrai lieu, pour voir une vraie exposition, rencontrer de vraies œuvres en compagnie d’autres vrais visiteurs, en chair et en os.

Alors, un dimanche après-midi, derrière nos petits masques ajustés et de rigueur, nous avons renoué avec le plaisir de nous frôler même prudemment, de nous confronter à l’échelle des œuvres, de leur tourner autour, d’en détailler les matières qu’on aurait tant aimé palper, de revenir sur nos pas même à contresens de celui indiqué par le marquage au sol, comme dans la vie, la vraie vie…

Et puis, quel bonheur de circuler au milieu des cartes, des planisphères, des globes en tout genre, autant d’évocations du monde qui tout à coup avait rétréci et d’invitations salvatrices au voyage immobile, le seul encore autorisé ce jour-là.

Cette image restera comme la trace d’un moment incroyablement précieux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK