Image fixe d'un monde qui bouge : à Saint-Gilles, masqués au salon

À Saint-Gilles, masqués au salon (voir format original en fin d'article).
2 images
À Saint-Gilles, masqués au salon (voir format original en fin d'article). - © Lydie Nesvadba

Chaque jour, la RTBF vous propose le regard et la plume d’un photographe indépendant sur la crise que nous traversons. Un cliché et un texte publiés chaque jour en soutien à la presse, dans le cadre de "#Restart", le plan de la RTBF lancé en soutien à la culture et aux médias, secteurs durement touchés.


Le coiffeur Marnick est un petit salon de coiffure pour homme situé à Saint-Gilles. Je passe devant tous les jours. Il a toujours attiré mon regard, d’une part parce que j’aime son côté désuet, comme si le temps s’était arrêté en 1983, et d’autre part parce que le propriétaire me salue systématiquement.

Un échange de regard, un sourire et je continue mon chemin pendant qu’il peaufine sa coupe de cheveux. Il fait partie de ces gens qui rendent le quotidien plus agréable.

Nous ne nous étions jamais parlé jusqu’à il y a quelques jours, au moment de la photo. Comme à chaque fois mon regard se tourne à la hauteur de sa vitrine, ils étaient tous les deux masqués, le client était très élégant, avec cette petite touche rétro qui me séduit tant. C’était l’occasion de passer le pas de sa porte, de faire quelques photos et de les rencontrer.

J’ai compris ensuite qu’il s’agissait d’une institution, qu’on va se faire couper les cheveux chez Marnick de père en fils depuis 47 ans, et qu’on ne peut plus s’en passer.

Ce qui m’intéresse c’est l’humain, la magie qui se dégage dans ses attitudes, ses regards, son interaction avec les autres.

J’aime aussi mélanger le moment présent (l’actualité), avec une esthétique intemporelle.

Depuis le confinement, j’ai repris mon appareil en bandoulière comme quand je suis en reportage à l’étranger. J’arpente les rues, et je regarde ma ville avec beaucoup de d’amusement et de bienveillance. J’aimerais garder de cette période un souvenir positif.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK