Frappée parce qu'elle répond à son harceleur: une vidéo relance l'urgence d'une législation en France

La femme à la robe rouge se fait gifler
La femme à la robe rouge se fait gifler - © Capture d'écran YouTube

En France, les premières amendes sanctionnant le harcèlement contre les femmes en rue ne tomberont pas avant l'automne: une loi doit être votée cette semaine. Cette annonce du gouvernement français intervient alors qu'un nouveau cas fait parler de lui : la semaine passée une jeune femme a été frappée au visage pour avoir répondu à son harceleur. Et la vidéo postée par cette jeune femme, harcelée, puis agressée à Paris fait réagir.

Il s'agit d'une vidéo de surveillance, prise sur la terrasse d'un bistrot du 19ème arrondissement parisien. En pleine journée, la jeune femme croise un homme, qui a des gestes et des commentaires déplacés.

"Ta gueule" lui réplique la femme. L'homme n'apprécie pas. Il revient sur ses pas, et soudain, la frappe violemment au visage.

Tout est filmé.

La jeune femme portera plainte contre l'inconnu qui disparaît. Mais elle a décidé de parler. Et elle publie son récit, accompagné de la vidéo.

Nouvelle loi

En France, cette vidéo fait le tour des réseaux sociaux et suscite l'émotion. La secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes Marlène Schiappa annonce une réponse politique à la hauteur. Dans Le Parisien, elle dit qu'il y a urgence à adopter la loi contre les violence sexistes et sexuelle. Ce devrait être fait d'ici la fin de cette semaine.

Une agression physique comme celle que l'on voit dans la vidéo est bien sûr déjà punissable. Mais la nouvelle loi veut agir en amont : elle interdira d'importuner, de suivre, de menacer une femme.

La secrétaire d'Etat attend les premières amendes à l'automne, dès que la loi sera passée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK