Google permet la visite virtuelle de 17 musées

Pousser les portes de la galerie des offices à Florence, puis du Moma à New York et dans la même heure du musée de l'ermitage à St Saint-Pétersbourg; c'est maintenant possible. En quelques clics, la balade virtuelle commence. Après le monde extérieur, Google s'attaque en effet aux intérieurs avec la même technologie. Une technologie qui ouvre au public les portes de 17 vénérables musées à travers le monde. "C'est bien plus que ce que j'appellerais une banque de données normale. Elle contient non seulement plus d'un millier d'oeuvres d'art, mais elle offre aussi aux internautes une vue panoramique 360 degrés des galeries" explique Nelson Mattos, de Google. Même si les  musées n'avaient pas attendu Google pour s'y mettre. 
Les Beaux Arts de Bruxelles et le Cinquantenaire, par exemple ont ouvert la voie de la digitalisation des oeuvres. Avec des reproductions de belle qualité sur leur site. Il manque cependant le dynamisme d'une visite et une certaine modernité des outils.
Alors, forcément, le projet Art de Google intéresse de très près même si la qualité et le rendu de l'image laissent un peu à désirer. Pourtant, le potentiel est là.Pour s'en convaincre, un coup d'oeil dans chaque musée à  une oeuvre emblématique présentée en haute définition. En un zoom, l'épaisseur d'un trait ou le génie d'un coup de pinceau se révélent au regard.
Mais cette précision ne plaît  pas à tous les musées qui craignent de voir leurs visiteurs bouder les salles au profit de leur canapé pour une visite virtuelle en ligne.
Google se veut rassurant, d'après une étude menée par ses soins, le projet permettrait au contraire de désacraliser le musée temple et d'ouvrir l'Art à de nouveaux publics.

Nathalie Massart

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK