Google inaugure son troisième centre de recherche sur l'intelligence artificielle à Paris

Stand de Google au salon Viva Technology à Paris
Stand de Google au salon Viva Technology à Paris - © BERTRAND GUAY - AFP

Après la Californie et Zurich, c'est au tour de Paris d'accueillir un centre de recherche fondamental de Google sur l'intelligence artificielle. Le bâtiment, d'une surface de 6000m², jouxte le siège de Google France et vient d'être inauguré ce mardi 18 septembre. "Pour l'instant, nous avons recruté cinq personnes, avec l'objectif d'arriver à une quinzaine d'ici à la fin de l'année", a expliqué à l'AFP Olivier Bousquet, le patron des activités d'intelligence artificielle de Google en Europe, basées à Zurich.

Google n'est pas le seul grand nom de la tech à investir dans l'intelligence artificielle en France. Le président Emmanuel Macron entend faire du pays "l'un des leaders" du secteur.

IBM a ainsi annoncé au printemps 2018 l'embauche de 400 experts en deux ans, dont une bonne partie iront s'installer au sein du pôle technologique de Saclay en région parisienne. "Nous avons déjà embauché à peu près 120 personnes et nous serons à 200 en fin d'année", a indiqué à l'AFP Nicolas Sekkaki, président d'IBM France. L'entreprise britannique DeepMind, qui fait partie du groupe Alphabet (la maison-mère de Google) a aussi installé cet été à Paris une équipe de chercheurs.

Le constructeur informatique japonais Fujitsu transforme également son centre de recherche en région parisienne en centre d'expertise européen, avec pour ambition de doubler les effectifs dans les mois à venir.

Rendre l'intelligence artificielle attractive

Selon une étude réalisée par le BCG auprès de salariés du monde entier, 31% des actifs chinois disent déjà travailler dans une entreprise utilisant l'intelligence artificielle, contre 24% aux États-Unis et seulement 16% en France.

Chez Google, le laboratoire de recherche parisien s'inscrit dans le réseau mondial que le géant américain est en train de constituer.

Google, qui emploie environ 700 personnes en France, compte faire passer rapidement ses effectifs à un millier, dont environ un quart d'ingénieurs et chercheurs se consacrant à la recherche et développement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK