Google I/O 2018: l'intelligence artificielle prend le pouvoir (et passe des appels téléphoniques pour vous)

Google présente actuellement ses innovations dans le monde numérique et digital à l'occasion de sa conférence annuelle, Google I/O (pour input/output). L'entreprise, dont l'objectif affiché est de rendre notre vie plus facile, a mis l'intelligence artificielle au cœur de ses systèmes d'exploitation : prédiction de nos actions, un Google assistant qui passera des appels téléphoniques pour vous, prise en compte de notre bien-être digital, et un développement encore plus poussé de la réalité augmentée : c'est ce qui est ressorti de la présentation des nouveautés.

Afin de détendre l'atmosphère, Sundar Pichaï, le CEO de Google, a commencé par démontrer que son entreprise était toujours prête à se remettre en question et à évoluer. Preuve en est, il y a quelques mois, du remodelage de l'emoji représentant un cheeseburger,... où la tranche de fromage se trouvait sous la viande: Google a vite fait de remettre le fromage à la bonne place, au-dessus de la viande donc. Google a également remarqué une erreur dans son emoji de bière...

Un Google assistant plus "naturel"

Google veut rendre les conversations avec son assistant vocal plus "naturelles": il a ainsi augmenté le nombre de voix disponibles (dont celle, bientôt, de John Legends), permis les actions multiples (commander une pizza ET allumer la télé, par exemple), enlevé le Hey Google à chaque demande (il faudra juste le dire en début de conversation), intégré un renforcement par la politesse (option familiale) et surtout, Google assistant pourra passer des appels téléphoniques à votre place, afin de prendre rendez-vous ou commander à manger. 

(Et de se demander, va-t-on vers un futur où les assistants vocaux se téléphoneront mutuellement pour faire papote ?)

Un Google News pour un "journalisme de qualité"

"Afin de mieux mettre en valeur le journalisme de qualité", Google News a été remodelé, afin de "mieux prédire les informations qui intéresseront les utilisateurs", et, avec une grande nouveauté, le "full coverage", ou "couverture totale". Google News va agréger des articles, tweets, analyses et opinions de différentes sources de confiance, afin de comprendre tout le déroulement d'une actualité qui s'étend sur une large période de temps. L'utilisation nous dira si l'intelligence artificielle arrivera à faire un travail éditorial de qualité...

Le Google News 5.0 permettra également de mieux préciser nos affinités: masquer certaines sources, dire si l'on veut plus ou moins d'articles "comme celui-ci", pour une expérience plus personnalisée. 

Autre nouveauté, la possibilité de s'abonner à des médias directement via l'application. Pour l'instant, cette option est disponible pour 60 titres, mais Google promet que l'offre s'étendra assez vite.

Le nouveau Google News est disponible dès ce 8 mai dans 127 pays, et dans le monde entier d'ici la semaine prochaine. Si le Play Store ne vous propose pas automatiquement la mise à jour vers cette version 5.0, l'apk est disponible sur APKMirror.

Android P disponible en version beta

Dix ans après le premier lancement du premier smartphone Android, le nouveau Android P marque le tournant définitif vers la prise de pouvoir de l'intelligence artificielle. Android P est construit pour anticiper nos actions, et pas seulement dans le choix de nos apps : également dans nos coups de téléphone, nos réservations en ligne, etc.

Android va également prendre en compte notre bien-être digital, via l'apparition de différentes options qui devrait nous encourager à nous détacher de notre smartphone plus facilement : définir un temps de consultation quotidien pour certaines applications, un mode "Ne pas déranger" qui empêche également l'apparition de notifications visuelles, et un tableau de bord qui nous permet de visualiser notre consommation d'applications. Le tout pour être "pleinement présent" dans la vie réelle, plus souvent.

Google Maps et la réalité augmentée

Google Maps va également être amélioré, avec pour but (ô surprise) de mieux comprendre nos besoins et proposer des lieux qui pourraient nous intéresser, en fonction de notre position géographique et intérêts. Une autre option qui a retenu l'attention est l'utilisation de la caméra pour se repérer en tant que piéton lors d'un trajet guidé par Google Maps. Fini d'essayer de suivre les petits points bleus sur une carte. Il suffit de filmer l'endroit où l'on se trouve, et Google vous indique avec des flèches (et un renard sympa) où vous devez aller. Un pas de plus vers la réalité augmentée.

Google Lens analysera vos photos

Dans la même optique, Google Lens, qui est intégré à Google Photo, analysera désormais vos photos grâce au VPS, visual positioning system. Vous vous demandez quel est le bâtiment que vous voyez devant vous, ou un vêtement en vitrine vous tape dans l’œil ? Google Lens l'analysera et fournira des informations, ainsi que, pour le vêtement, des moyens de le commander en ligne.

Dans Google photo également, l'IA améliorera automatiquement vos photos, les partagera avec les amis présents dessus, et surtout, captera du texte et le transformera en texte éditable. Une option très pratique, si vous voulez par exemple noter une url venant d'un affiche : Google vous proposera automatiquement de la consulter via un navigateur.

Des innovations "bien sympa"...

Comme les différents intervenants l'on souvent répété tout au long de cette keynote, tout cela a l'air "bien sympa" ! Si l'intégration encore plus poussée de l'intelligence artificielle dans les applications que l'on utilise tous les jours promet de nous permettre de gagner de temps, et de faciliter nos actions, elle pose encore et toujours le problème de la collecte de nos données personnelles afin de personnaliser au mieux l'expérience numérique. Encore récemment, la firme a été accusée de pratiques illégales pour le ciblage des enfants, via la collecte de données privées. Si le monde a l'air tout beau et tout gentil lors des Google I/O, il reste nécessaire de garder un œil sur les coulisses.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK