Gaza: un humoriste sensibilise les Américains à la souffrance palestinienne (vidéo)

Capture d'écran de l'émission de Jon Stewart
Capture d'écran de l'émission de Jon Stewart - © Tous droits réservés

Jon Stewart est un célèbre humoriste américain. Ses capsules télévisées et disponibles sur internet contribuent à éclairer d'une façon différente le conflit à Gaza, en s'adressant à un public généralement acquis à la cause israélienne.

C'est le Daily Beast qui le souligne: les sketches de Jon Stewart sur les conséquences des frappes israéliennes sur Gaza ont sensibilisé l'opinion publique américaine à propos des souffrances des civils palestiniens.

Selon le journaliste Dean Obeidallah, Jon Stewart a réussi à rendre cette question perceptible au grand public, grâce à ses performances dans son émission, le Daily Show. Comme la semaine dernière, où il tentait d'analyser différentes facettes de la couverture médiatique du conflit.

Regardez cette vidéo, à la fin de laquelle se trouve le passage sur Gaza:

 

Le journaliste du Daily Beast explique que Jon Stewart répond à certains arguments présentés par les conservateurs américains pour ne pas condamner les frappes israéliennes. Par exemple, celui qui veut que les habitants soient prévenus des frappes avant que celles-ci aient lieu, et qu'ils peuvent donc évacuer les lieux. "Évacuer vers où?!", s'exclame alors l'humoriste, incrédule. "Vous avez déjà vu à quoi ressemble Gaza?", ajoute-t-il à propos de cette bande de terre densément peuplée, bordée par Israël, l’Égypte et... la mer. "Voulez-vous qu'ils partent à la nage?"

Recevant Hillary Clinton à l'occasion de la sortie de son nouveau livre à propos du Moyen Orient, Jon Stewart lui rétorque aussi: "Pouvons-nous être d'accord que la crise humanitaire à Gaza est préoccupante, et que le monde devrait aider ces gens pris au piège?"

Dean Obeidallah estime que les interventions de Jon Stewart ont aussi contribué à faire réagir d'autres célébrités sur ce sujet polémique, et donc en général soigneusement évité. John Cusak et Selena Gomez ont par exemple envoyé des messages publics pour "prier pour la Palestine".

Les supporters de la politique israélienne ont également réagi, remarque cependant le journaliste, qui tempère, en affirmant avoir rencontré des étudiants qui lui avaient avoué que le Daily Show les avaient informés sur beaucoup enjeux politiques, dont ceux du Moyen Orient. Alors que, dans la population adulte américaine, le soutien aux Palestiniens atteint à peine 14% des personnes interrogés dans un sondage, il est significativement plus élevé  parmi les jeunes, public privilégié de Jon Stewart.

Ce n'est pas la première fois que l'humoriste, juif et défenseur d'Israël par ailleurs, essaie de rendre perceptibles les dégâts humains des conflits dans la région. Il avait fait de même en 2009 et en 2012.

"Les graines que Stewart a plantées  pendant des années commencent à prendre racine et à donner des fleurs", conclut le journaliste.

W. Fayoumi, avec The Daily Beast

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK