Fuites de données personnelles: Facebook suspend environ 200 applications

Photo d'illustration du logo Facebook, prise à Paris le 26 avril 2018
Photo d'illustration du logo Facebook, prise à Paris le 26 avril 2018 - © Lionel BONAVENTURE

Soucieux de montrer qu'il agit après le scandale Cambridge Analytica, Facebook a indiqué lundi avoir suspendu "environ 200" applications sur sa plateforme dans le cadre d'une enquête sur le recueil des données personnelles de ses utilisateurs.

"Le processus d'enquête bat son plein", a assuré Ime Archibong, vice-président des partenariats produits chez Facebook, dans un communiqué.

"Nous avons d'importantes équipes internes et externes d'experts qui travaillent dur pour examiner ces applications le plus vite possible. Jusqu'ici, des milliers d'applications ont été analysées et environ 200 ont été suspendues --en attendant une enquête complète pour déterminer si elles ont réellement détourné des données", a expliqué Ime Archibong.

Jusqu'en 2015, les applications tierces accédaient à une grande quantité de données avant que Facebook ne limite ce à quoi elles avaient accès.

"Là où nous trouverons des preuves que ces applications ou d'autres ont détourné des données, nous les bannirons et avertirons les utilisateurs sur le site internet", a ajouté Ime Archibong. "Il y a encore beaucoup de travail à accomplir pour découvrir toutes les applications qui auraient pu mettre la main sur les données d'utilisateurs de Facebook."

Il a aussi précisé dans une déclaration écrite à l'AFP que parmi les 200 applications suspendues, figurait notamment une autre application de tests psychologiques, appelée myPersonality.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK