Polémique suisse : le MR s'excuse et retire l'image qui fâche

Drapeau suisse pour illusrtrer la fraude fiscale, l'image utilisée par le MR sur Facebook fâche la Suisse
Drapeau suisse pour illusrtrer la fraude fiscale, l'image utilisée par le MR sur Facebook fâche la Suisse - © DR via Facebook

Cibler fraudeurs, pollueurs et spéculateurs via une réforme fiscale. La communication du MR sur les réseaux sociaux qui fâche la Suisse. Ce n'est pas la formule qui choque mais le visuel associé à celle-ci. Un drapeau suisse planté sur une liasse de billets d'euros, une photo qui associe fraude fiscale et Suisse. Un parti réclame les excuses du MR et du Premier ministre. Le président du MR reconnaît une maladresse et présente ses excuses.

Le PDC, le Parti Démocrate Chrétien suisse, se dit en effet choqué par l'amalgame effectué par le MR. Il trouve l’image utilisée par le parti libéral déplorable, d’autant plus que le MR est le parti du Premier ministre Charles Michel.

Pour les démocrates chrétiens suisses, associer la Suisse aux fraudeurs en plus d’être choquant, c’est un peu facile. Ils lancent une pique à la Belgique affirmant que beaucoup de ressortissants français quittent la Suisse pour la Belgique. "Votre pays ne les attire pas avec du vinaigre", lance le président de ce parti. Il ajoute également que la Suisse a fait beaucoup de réformes pour lutter contre l’évasion fiscale. En mars, la Suisse a signé avec les 28 états membres européens, dont le Belgique un accord d’échange d’informations des données bancaires.

Il n'y a pas que des Suisses qui ont réagi après cette publicité.

Notamment sur la page Facebook du MR, des internautes s'étonnent également. C’est réducteur pour les Suisses, expliquent-ils.

Pour Olivier Chastel, le président du MR, "il s'agit d'une erreur de communication (...) qui n'avait aucune intention de nuire. Nous avons retiré l'image des réseaux sociaux suite à l'émoi qu'elle a suscité. Au nom du Mouvement Réformateur, je présente bien évidemment mes excuses à celles et ceux qui ont pu être choqués par ce visuel."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir